Grudeff, Marian

Marian Grudeff (née Marion). Pianiste, compositrice, professeure (Toronto, de parents bulgares, le 18 avril 1927 - Toronto, le 4 novembre 2006). Elle reçut ses premières leçons de piano de sa mère et, à huit ans, devint l'élève de Mona Bates.

Grudeff, Marian

Marian Grudeff (née Marion). Pianiste, compositrice, professeure (Toronto, de parents bulgares, le 18 avril 1927 - Toronto, le 4 novembre 2006). Elle reçut ses premières leçons de piano de sa mère et, à huit ans, devint l'élève de Mona Bates. Elle fit ses débuts en public à onze ans, exécutant la Fantaisie hongroise de Liszt avec le TSO et, peu après, donna un récital à l'Eaton Auditorium. Après s'être fait connaître au Canada, elle joua à New York avec l'Orchestre philharmonique (1946) et au Town Hall (1950). Elle enseigna au RCMT (1948-1952) tout en continuant à présenter des concerts et fit une tournée en Colombie-Britannique en 1951. Plus tard, elle étudia le piano avec Eduard Steuermann à New York et la composition avec Nadia Boulanger à Paris, et joua en Europe. Dans les années 1950 et au début des années 1960, elle collabora à la revue torontoise Spring Thaw, d'abord à titre de pianiste répétitrice (dès 1950) puis comme arrangeure, dir. mus. (1956-1962).

Grudeff s'installa à New York en 1963 et elle collabora avec Ray Jessel comme auteure des textes et compositrice (1957-1963). Tous deux furent engagés subséquemment par le producteur Alexander H. Cohen pour écrire les chansons de la comédie musicale Baker Street (livret : New York 1966, sélections vocales : E.B. Marks 1964), inspirée de l'histoire de Sherlock Holmes. La première de Baker Street eut lieu le 28 décembre 1964 au Shubert Theatre de Boston, après quoi le spectacle fut remanié pour Broadway et, après deux semaines « à l'extérieur de la ville », à l'O'Keefe Centre de Toronto, prit l'affiche le 16 février 1965 à New York. Qualifiée de « l'une des meilleures comédies musicales des années 1960 » (Emory Lewis, Cue, 23 février 1965), Baker Street fut enregistrée sur disque (1965, MGM E-7000) avec la distribution originale. Quelques-unes des chansons furent réenregistrées pour l'album Hit Songs from Baker Street and Other Broadway Musicals (1965, MGM S-4293). Grudeff et Jessel ont coécrit la partition pour Hellzapoppin, une autre production de Cohen, et Louis Armstrong a inclus Hellzapoppin sur son album What a Wonderful World (1968). Grudeff et Jessel ont aussi collaboré à la comédie musicale Life Can Be - Like Wow produite en 1969 au Festival de Charlottetown. Marian Grudeff enseigna au RCMT de 1972 à 1979 et reprit en 1976 sa carrière d'interprète en donnant une série de concerts avec le Royal Cons. Trio (1976-1977) et un récital solo au Town Hall du Saint Lawrence Centre à Toronto (mai 1977). Après des études à New York avec Karl Ulrich Schnabel, elle donna en novembre 1979 une série de récitals en Bulgarie. En 1981, elle commença à donner des leçons particulières de piano à Toronto.

Bibliographie

Kay KRITZWISER,« Musical about master showman adds a link in Toronto pair's jigsaw », Globe and Mail (Toronto, 4 août 1962).

Richard GEHMAN, « The Case of the tortured tunesmiths (or quick, Watson - the music!) », Maclean's (3 avril 1965).

« At times I felt like an oddity... », Fugue (nov. 1977).


Lecture supplémentaire

  • Kritzwiser, Kay. 'Musical about master showman adds a link in Toronto pair's jigsaw,' Toronto Globe and Mail, 4 Aug 1962

    Gehman, Richard. 'The case of the tortured tunesmiths (or quick, Watson - the music!),' Maclean's, 3 Apr 1965

    'At times I felt like an oddity..'. Fugue, Nov 1977