Le grunt Myrtille

Le grunt aux bleuets est un dessert composé de biscuits en pâte cuits dans des bleuets. Il est généralement servi avec de la crème glacée ou de la crème fouettée. Comparable à un cobbler cuit sur la cuisinière, il est surtout répandu dans les provinces atlantiques du Canada. Son nom provient du « grognement » (« grunt » en anglais) que font les bleuets lors de la cuisson. Les origines du grunt aux bleuets sont incertaines. Certains avancent que les premières recettes ont été préparées par les premiers colons et sont une forme adaptée du pouding anglais avec des ingrédients locaux, tandis que d’autres affirment que le dessert est surtout une utilisation des aliments sauvages trouvés en Acadie. Il est très probable que ces hypothèses soient toutes deux à l’origine du dessert.

Grunt au Bleuets

Bleuets au Canada

Les bleuets sauvages sont pauvres en calories et riches en nutriments (voir aussi Baies sauvages). Ils débordent d’antioxydants, de vitamine C et de potassium, en plus d’avoir des vertus anti-inflammatoires. Le Canada, surtout grâce au Québec et aux provinces de l’Atlantique, est le plus grand producteur mondial de bleuets sauvages. Les bleuets poussent particulièrement bien en Nouvelle-Écosse, surtout dans le comté de Cumberland, près du Nouveau-Brunswick, où le sol est acide. Le bleuet sauvage est la baie officielle de la Nouvelle-Écosse. D’ailleurs, une de ses villes, Oxford, est considérée comme la capitale nationale du bleuet sauvage. La Colombie-Britannique n’est cependant pas en reste, étant l’une des plus grandes régions du monde pour la production de bleuets de culture (voir aussi baies de culture).

Histoire du grunt aux bleuets

Les origines du grunt aux bleuets sont incertaines. Certains avancent que les premières recettes ont été préparées par les premiers colons et sont une forme adaptée du pouding anglais avec des ingrédients locaux, tandis que d’autres affirment que le dessert est surtout une utilisation des aliments sauvages trouvés en Acadie. Il est très probable que ces hypothèses soient toutes deux à l’origine du dessert. Bien que les bleuets soient les baies les plus traditionnelles et populaires pour la recette, ils peuvent être remplacés par des fraises ou de la rhubarbe, ou encore être mélangés avec des amélanches. Ils sont également à l’origine du nom du plat, qui provient du « grognement » (« grunt » en anglais) qui s’en dégage lors de la cuisson.

Le grunt aux bleuets possède également d’autres noms en anglais (« slump » et « fungy », ce dernier mot faisant référence, selon l’Ottawa Citizen, à un mot du 16e siècle qui signifiait « rempli de trous d’air »). Ces noms font référence à la texture spongieuse des biscuits en pâte, causée par le bouillonnement des baies. Dans son livre, Canadian Food Words: The Juicy Lore & Tasty Origins of Foods That Founded a Nation, Bill Casselman avance que le mot « grunt » « pourrait avoir été emprunté à la Nouvelle-Angleterre ou avoir été introduit au Canada par les loyalistes ». Le plat est surtout répandu dans les provinces atlantiques du Canada. Il est principalement destiné à être mangé comme dessert, mais peut également être dégusté au déjeuner.

Recette

Dans une grande casserole, faire chauffer 4 tasses de bleuets frais ou congelés avec 1 tasse de sucre, 1 cuillerée à thé de jus de citron et ½ cuillerée à thé de cannelle. (Avec des baies fraîches, ajouter ½ tasse d’eau pour éviter que le sucre ne brûle.) Bien mélanger et cuire à intensité moyenne jusqu’à ce que le mélange bouillonne. Laisser mijoter cinq minutes.

Pendant la cuisson des baies, préparer les biscuits. Dans un grand bol, mélanger 2 tasses de farine, 1 cuillerée à table de poudre à pâte, 1 cuillerée à thé de sucre et ½ cuillerée à thé de sel. (La quantité de sucre peut être réduite pour rendre le dessert moins sucré.) Séparer en morceaux, à la main, ½ tasse de beurre puis l’ajouter à la farine. Intégrer le beurre à la farine à l’aide d’une fourchette pour créer de petits morceaux granuleux. Casser un œuf dans une tasse à mesurer de ¾ de tasse, puis remplir de lait. Mélanger à la fourchette, puis verser dans la farine. Mélanger le tout à la fourchette, puis mélanger à la main pour s’assurer de bien incorporer tous les aliments secs.

À l’aide d’une mesure de ¼ de tasse, recueillir la pâte à biscuit et la déposer sur les baies. (Cela produira environ 11 biscuits en pâte). Recouvrir hermétiquement la casserole et laisser mijoter 15 minutes. Il est important que le couvercle reste en place tout au long de la cuisson, sans quoi les biscuits ne gonfleront pas suffisamment. Servir chaud, de préférence avec de la crème glacée ou de la crème fouettée.