Harmonium

Harmonium. Formé à l'origine de Serge Fiori (auteur-compositeur, soliste, guitare, flûte), Michel Normandeau (voix, guitare) et Louis Valois (basse, claviers), ce groupe rock instrumental et vocal montréalais fit ses débuts en 1973 à la boîte à chansons Le Patriote. Son premier micr. parut en 1974.

Harmonium

Harmonium. Formé à l'origine de Serge Fiori (auteur-compositeur, soliste, guitare, flûte), Michel Normandeau (voix, guitare) et Louis Valois (basse, claviers), ce groupe rock instrumental et vocal montréalais fit ses débuts en 1973 à la boîte à chansons Le Patriote. Son premier micr. parut en 1974. En août de la même année, Pierre A. Daigneault (cuivres) et Serge Locat (claviers) se joignirent au groupe, qui participa aux fêtes de la Saint-Jean-Baptiste sur le mont Royal (1975, 1976). Au cours de 1976, des changements s'effectuèrent : départ de Normandeau et Daigneault, arrivée de Denis Farmer (batterie, percussion), Monique Fauteux (voix), Robert Stanley (guitare) et Libert Subirana (saxophone, flûte, clarinette). Après plusieurs mois de travail intense, le nouveau groupe enregistra L'Heptade en étroite collaboration avec Neil Chotem, des musiciens de l'OSM, Normandeau (paroles), ainsi que les voix de Pierre Bertrand, Estelle Sainte-Croix et Richard Séguin. Comprenant sept chansons (« Comme un fou », « Chanson noire », « Le Premier ciel », « L'Exil », « Le Corridor », « Lumière de vie » et « Comme un sage ») entrecoupées de séquences instrumentales écrites par Chotem et jouées par l'orchestre, L'Heptade est considéré comme la réalisation la plus significative d'Harmonium. Dans La Presse (Montréal, 11 décembre 1976), Pierre Beaulieu parlait à ce sujet de « musiques recherchées, raffinées sans être pédantes, subtiles, avec des textes travaillés aussi et bourrés de beaux flashes ». Après un concert à Londres en juillet 1977, le groupe fit une tournée européenne, paraissant aux concerts du groupe anglais Supertramp. À l'automne 1978, il se produisit à Los Angeles et à l'Université Berkeley, Cal. Harmonium donna de nombreux concerts-spectacles, notamment au cinéma Outremont et au Centre sportif de l'Université de Montréal, au Convocation Hall et au Massey Hall de Toronto, et ailleurs en Ontario. Sa popularité fut confirmée par les ventes records de ses disques, la plupart des disques d'or. Harmonium fit sa dernière tournée en 1980. Ses membres poursuivirent des carrières solos ou comme accompagnateurs d'autres interprètes. Fiori fut le véritable leader du groupe sur le plan des idées et de l'écriture. Ses compositions se caractérisaient par une sonorité qu'on a qualifiée de « cosmique » et des textes exprimant une recherche spirituelle.


Lecture supplémentaire

  • Turcot, George A. 'Harmonium. Tout part du ventre,' Mainmise, Mar 1976

    Bergeron, Raymonde. 'Harmonium. Plus qu'un groupe: un lieu musical,' Perspectives, vol 19, 9 Apr 1977

    Freeston, David. 'For Harmonium it's music not politics,' Montreal Star, 7 May 1977

    Repentigny Alain de. 'L'Heptade renaît et Fiori prépare son retour,' Montreal La Presse, 1 Dec 1990