Hémiptères

Les Hémiptères s'apparentent de près aux THRIPS avec lesquels ils partagent probablement un ancêtre commun du carbonifère (il y a de 353 millions d'années à 300 millions d'années).

Corise
(illustration de Claire Tremblay)
Punaise de l
Punaise est le terme général désignant les Hémiptères, ordre le plus diversifié d'insectes ayant une métamorphose incomplète (oeuvre de Jan Sovak, 1989).

Hémiptères

L'ordre des Hémiptères est l'ordre d'insectes à métamorphose progressive le plus diversifié. Plus de 55 000 espèces ont été décrites dans le monde et environ 3 080 (sur un nombre probable de 4 226) au Canada.

Les Hémiptères s'apparentent de près aux THRIPS avec lesquels ils partagent probablement un ancêtre commun du carbonifère (il y a de 353 millions d'années à 300 millions d'années). Ils ont entre 0,1 cm à 9 cm de longueur et se divisent en deux sous-ordres : les Hétéroptères (les vraies punaises) et les Homoptères (cigales, cicadelles, PUCERONS, COCHENILLES).

Distribution

Les Hémiptères sont largement répandus dans les régions boisées et les prairies du Canada, mais quelques espèces se rencontrent dans les régions arctiques et subarctiques. Dans une zone donnée, la diversité des espèces est liée à la diversité des plantes hôtes, puisque la plupart des Hémiptères dépendent d'un hôte spécifique. La majorité des espèces sont terrestres, mais certaines (par exemple le Notonecte, la Corise, la Punaise d'eau géante) sont aquatiques. La plupart des espèces semi-aquatiques (par exemple les araignées d'eau et les saldas) se nourrissent d'autres petits Arthropodes.

Structure

Tous les Hémiptères ont des pièces buccales perceuses et suceuses. La plupart se nourrissent de tissus vasculaires de plantes supérieures, mais plusieurs Hétéroptères se nourrissent d'autres insectes ou du sang de Vertébrés, y compris celui des humains (par exemple la Punaise des lits, Cimex lectularius). La majorité des adultes ont deux paires d'ailes, deux grands yeux composés et deux ou trois ocelles dorsaux (yeux simples). Cependant, quelques-uns sont aptères ou ont des ailes de longueurs différentes et ont des yeux réduits en conséquence. Les ailes antérieures des Hétéroptères sont des demi-élytres : la base est opaque et rigide, la partie supérieure est transparente et membraneuse. Les élytres sont pliées sur l'abdomen lorsqu'elles ne sont pas utilisées. Les ailes antérieures des Homoptères sont soit transparentes, soit opaques et sont pliées en forme de toit sur le corps.

Reproduction et développement

Les Hétéroptères comptent cinq stades juvéniles, tandis que les Homoptères en comptent de trois à sept. Les mouches blanches et les cochenilles mâles ont un ou deux stades « pupaux » pendant lesquels ils ne se nourrissent pas. Les cochenilles femelles se reproduisent lorqu'elles sont encore immatures, et les mâles, sans pièces buccales fonctionnelles, ne vivent pas longtemps. La plupart des Hémiptères sont à sexes séparés et pondent des oeufs, mais quelques-uns, comme les pucerons, sont parthénogénétiques (les oeufs se développent sans fertilisation) et vivipares (donnent naissance à des petits formés).

Relations avec les humains

Au Canada, 112 espèces d'Hémiptères (dont les punaises, les pucerons, les cicadelles, les psylles et les cochenilles) sont considérées comme parasites agricoles. En se nourrissant, elles peuvent tuer ou déformer les jeunes plants, réduire la vitalité de la plante et diminuer la grenaison en endommageant les fleurs ou les graines. Plusieurs espèces de pucerons et de cicadelles transmettent des maladies aux plantes.

De grandes populations de pucerons et de cochenilles sécrètent du « miellat » sur les feuilles des plantes hôtes, ce qui procure un substrat de croissance pour la fumagine, un inhibiteur de photosynthèse. Plusieurs espèces d'Hétéroptères sont bénéfiques aux humains, car ils sont prédateurs des INSECTES NUISIBLES.


En savoir plus

Lecture supplémentaire

  • J.A. Slater and R.M. Baranowski, How to Know the True Bugs (1978).

Liens externes