Henry Wolsey Bayfield

Henry Wolsey Bayfield, officier de marine et hydrographe (Hull, Angl., 21 janv. 1795 -- Charlottetown, Î.-P.-É., 10 févr. 1885). À 11 ans, Bayfield entre dans la Marine royale. En 1816, il est engagé comme aide par le capitaine W.F. Owen pour effectuer le levé hydrographique du lac Ontario.

Henry Wolsey Bayfield, officier de marine et hydrographe (Hull, Angl., 21 janv. 1795 -- Charlottetown, Î.-P.-É., 10 févr. 1885). À 11 ans, Bayfield entre dans la Marine royale. En 1816, il est engagé comme aide par le capitaine W.F. Owen pour effectuer le levé hydrographique du lac Ontario. En 1817, après le rappel d'Owen en Angleterre, l'amirauté lui demande de faire des levés hydrographiques du lac Érié, puis des lacs Huron et Supérieur. Après avoir terminé ces levés, on le nomme hydrographe pour le Saint-Laurent.

À Québec, de 1827 à 1840, il effectue les levés hydrographiques et dresse les cartes des rives du fleuve Saint-Laurent dans la région de Québec, du golf du Saint-Laurent, d'une partie de la côte du Labrador ainsi que de la côte est du Nouveau-Brunswick. À Charlottetown, de 1841 à 1856, il fait les levés du littoral de l'Île-du-Prince-Édouard, de la majeure partie de la côte de la Nouvelle-Écosse et d'une partie de la côte de Terre-Neuve. Ses levés comprennent les principaux estuaires du fleuve, les ports de Montréal, de Québec, de Halifax et de Charlottetown ainsi que l'île d'Anticosti, l'île de Sable et les îles de la Madeleine.

Stimulé par l'intention de prévenir les naufrages et les pertes de vie, Bayfield se fait un point d'honneur d'établir des cartes précises. En 1856, il est promu contre-amiral, en 1863, vice-amiral, et en 1867, amiral. Il publie ses directives de navigation dans The St. Lawrence Pilot (1860) et The Nova Scotia Pilot (1856, 1860).