Her Majesty's Theatre

Her (His) Majesty's Theatre. Théâtre de 1750 places réparties au parterre et dans deux balcons, situé rue Guy à Montréal. Propriété de la West End Theatre Co., il fut inauguré le 7 novembre 1898 avec The Ballet Girl, une comédie musicale.

Her Majesty's Theatre

Her (His) Majesty's Theatre. Théâtre de 1750 places réparties au parterre et dans deux balcons, situé rue Guy à Montréal. Propriété de la West End Theatre Co., il fut inauguré le 7 novembre 1898 avec The Ballet Girl, une comédie musicale. De nombreux spectacles lyriques, dramatiques et chorégraphiques, concerts d'orchestre et récitals occupèrent cette salle élégante pendant 65 ans. Dès janvier 1899, M. et Mme Frank Murphy, gérants, accueillirent les chanteurs Marcella Sembrich, Thomas Salignac, Giuseppe Campanari et Pol Plançon. Le 2 octobre de la même année, l'opéra The Singing Girl de Victor Herbert fut chanté en première mondiale avec Alice Nielsen dans le rôle titre et Eugene Cowles, basse d'origine canadienne, dans celui du duc Rodolphe. La Charley Opera de la Nouvelle-Orléans offrit 20 représentations d'opéras et d'opérettes, suivie du Metropolitan Opera (1899), du Savage Grand Opera (Otello en 1904, quatre représentations de Parsifal en 1905), de la Compagnie d'opéra de Montréal (1910-13), de la Compagnie nationale d'opéra du Canada (1913-14), du Quinlan English Opera (1914, neuf opéras de Wagner, dont l' Anneau du Nibelung au complet), des Festivals de Montréal (1940-46) et de l'Opera Guild de Montréal (1942-63), sans compter de nombreuses troupes itinérantes comme la San Carlo, Columbia, Salmaggi. L'opéra The Grandee de Jules Hone fut présenté en 1899. Durant la saison 1900-01 et la première moitié de 1901-02, des concerts de musique de chambre avec le concours d'artistes locaux et invités prirent place le dimanche, en matinée et en soirée. On y entendit notamment les quatuors à cordes de J.-J. Goulet et d'Alfred De Sève. La série fut interrompue lorsque l'organisateur fut condamné à une heure d'emprisonnement pour violation de la loi municipale sur le Jour du Seigneur. Parmi les ensembles qui s'y firent entendre, citons l'OSM de Goulet (1907-10), la musique des Canadian Grenadier Guards (1920-23) et le Montreal Orchestra (1931-41). Le théâtre accueillit aussi Anderson, Busoni, Gieseking, Rachmaninov, Robeson et nombre d'autres célébrités. En 1900, la puissante J.B. Sparrow Theatrical and Amusement Co. fit l'acquisition du théâtre et en confia la gérance à F.F. Proctor. Vers 1924, Theatrical Enterprises en assuma la direction. Plus tard, Consolidated Theatres et United Theatres en furent les propriétaires jusqu'à sa démolition en 1963.


Lecture supplémentaire

  • 'The opening of Her Majesty's Theatre,' Montreal Daily Star, 8 Nov 1898

    Maskoulis, Julia. 'Her Majesty's Theatre: a royal touch,' Montreal Gazette, 3 Jun 1978

    Barrière, Mireille. 'La Société canadienne-française et le théâtre lyrique à Montréal entre 1840 et 1913,' PH D thesis, Laval University 1989

    Musical Red Book