Herbert Dyson Carter

Herbert Dyson Carter, scientifique, activiste politique, écrivain (né le 2 février 1910 Saint John, N.-B.; décédé 1996 à Gravenhurst en Ontario). Herbert Dyson Carter passe son enfance dans les centres d'éducation surveillée où travaillent ses parents, qui sont des activistes sociaux.

Herbert Dyson Carter, scientifique, activiste politique, écrivain (né le 2 février 1910 Saint John, N.-B.; décédé 1996 à Gravenhurst en Ontario). Herbert Dyson Carter passe son enfance dans les centres d'éducation surveillée où travaillent ses parents, qui sont des activistes sociaux. Ses expériences de jeunesse marquent profondément ses opinions politiques et, plus tard, se répercutent sur ses écrits, notamment sur le roman autobiographique This Story Fierce and Tender (1986), dont le vocabulaire et les images sont fortement prosoviétiques. Carter étudie la chimie et obtient une maîtrise en sciences de l'Université du Manitoba en 1933. Il est chargé de cours à l'université, chercheur, ingénieur consultant et écrivain. Les écrits de Carter ont une forte teneur communiste et mettent en évidence les avantages sociaux et culturels qui, selon lui, sont associés à cette doctrine. Son appui au parti s'atténue à la fin des années 1980 en raison des réformes de Gorbatchev. Malgré tout, il continue à défendre le communisme.

Les textes de Carter appartiennent à différents genres. Il rédige des récits de fiction, des essais et une biographie, qui font tous la promotion du communisme au Canada. Souvent, il y compare le Canada et l'Union soviétique, particulièrement en ce qui a trait à la justice sociale et à la promotion de l'égalité. Dans Sea of Destiny (1940), Carter suggère que le Nord du Canada est propice à une invasion nazie et que la meilleure façon d'éviter une telle attaque est de tisser des liens avec l'Union soviétique. Sous le pseudonyme Warren Desmond, Carter publie Night of Flame (1949), un roman qui traite du conflit entre les classes sociales dans un hôpital et qui souligne la nature corruptrice du capitalisme. Il rédige également une biographie du leader soviétique Joseph Staline - Stalin's Life (1943) -, où il en fait l'éloge. La participation d'Herbert Dyson Carter à la littérature inclut non seulement l'écriture, mais également la révision et la publication. Pendant six ans (1950-1956), il est réviseur pour le bulletin d'information News Facts About the USSR, de la Canadian-Soviet Friendship Society. Il publie également le magazine prosoviétique populaire Northern Neighbours (1956-1989). Quoiqu'il soit un auteur prolifique, Carter n'apparaît pas aux côtés de ses contemporains dans les principaux livres de référence portant sur la littérature canadienne. Cette exclusion a peut-être quelque chose à voir avec ses opinions, qui sont très controversées pendant la Guerre Froide.

En plus de sa participation active au Parti Communiste du Canada, Herbert Dyson Carter est président de la Canadian-Soviet Friendship Society de 1949 à 1960. Il est honoré par l'URSS : Médaille du 100e Anniversaire de Lénine (1970), est intronisé à l'Ordre de l'Amitié des peuples (1980) et à l'Order of the Union of Friendship Societies (1985).

Voir aussi : Classes SocialesMarxisme.


Lecture supplémentaire

  • Jennifer Anderson, "The Pro-Soviet Message in Words and Images: Dyson Carter and Canadian 'Friends' of the USSR," Journal of the Canadian Historical Association (2007) 179-206; James Doyle, "Science, Literature and Revolution: The Life and Writings of Dyson Carter," Left History (Fall 1997) 7-29