Hewlett, William

William (Henry) Hewlett. Professeur, organiste, chef de choeur, compositeur (Batheaston, Angl., 16 janvier 1873 - Bronte, Ont., 13 juin 1940). B.Mus. (Toronto) 1902, D.Mus. h.c. (ibid.) 1936. Il fut petit chantre à l'abbatiale de Bath avant de s'établir au Canada avec sa famille en 1884.

Hewlett, William

William (Henry) Hewlett. Professeur, organiste, chef de choeur, compositeur (Batheaston, Angl., 16 janvier 1873 - Bronte, Ont., 13 juin 1940). B.Mus. (Toronto) 1902, D.Mus. h.c. (ibid.) 1936. Il fut petit chantre à l'abbatiale de Bath avant de s'établir au Canada avec sa famille en 1884. Au TCM (RCMT), il étudia le piano et l'orgue avec A.S. Vogt, les matières théoriques avec Arthur Fisher et Albert Ham et l'orchestration avec Francesco d'Auria, et il obtint son diplôme en 1893 avec la médaille d'or pour l'exécution et l'improvisation à l'orgue. À 17 ans, il devint o. m. c. à l'église méthodiste de la rue Carlton, seul poste qu'il occupa à Toronto avant de s'établir (1895) à London, Ont., où il oeuvra à l'église méthodiste Dundas Centre et à la London Vocal Society (1896-1902). Il se fixa ensuite à Hamilton où il fut engagé à l'église méthodiste Centenary (1902-38). Dans le cadre d'études supérieures, il travailla à Berlin avec le pianiste Ernst Jedliczka et le compositeur Hans Pfitzner, et à Londres avec le pianiste Vladimir Cernikoff. Avec A.S. Vogt, il fut l'un des fondateurs du Choeur Mendelssohn de Toronto et son premier accompagnateur (1895-97). Il accompagna aussi Ernestine Schumann-Heink et Dame Clara Butt lors de leur passage au Canada. En 1907, Hewlett et deux de ses collègues de faculté devinrent les codirecteurs du Hamilton Cons. (RHCM). Hewlett succéda ensuite au triumvirat et remplit seul les fonctions de principal de 1918 à 1939. Durant ces années, il voyagea fréquemment dans tout le Canada à titre de juge de concours et examinateur. Sous sa direction (1922-35), la Chorale Elgar (voir Chorale Bach-Elgar) prit de l'expansion et fut souvent accompagnée par le Cleveland Orchestra. En 1927, Hewlett dirigea un choeur de 1000 voix dans le cadre des fêtes de la Confédération. Le recueil Methodist Hymn and Tune Book de 1917, auquel Hewlett contribua en tant que dir. d'édition, contient cinq de ses hymnes dont quatre sont reproduits dans le PMC (vol. V). Il fit aussi partie du comité qui compila le United Church Hymnary (1930) et il fit pour ce recueil un arrangement d'un air ukrainien qui est repris dans le même volume du PMC. John Beckwith y fait par ailleurs ce commentaire : « Les cantiques de Hewlett se distinguent par leur originalité harmonique : points cadentiels inattendus (ou évités) et un traitement audacieux des dissonances ». Un de ses motets figure dans le PMC (vol. IX) et sa mise en musique de « In Flanders Fields » (Toronto 1934) est fréquemment exécutée dans les écoles et lors des cérémonies du Jour du Souvenir. Compositeur habile, Hewlett ne fut toutefois prolifique que dans les formes musicales peu ambitieuses. Une pièce de théâtre musical, Jappy Chappy, fut publiée chez Novello tandis que de courtes pièces pour piano, voix ou choeur parurent chez Ashdown, G. Schirmer, Harris, Metzler et Anglo-Canadian.

Musicien d'expérience aux multiples talents, Hewlett ne ménageait ni son temps, ni ses efforts. Il fut l'un des organistes canadiens les plus respectés de son temps et reconnu comme un expert dans l'installation des orgues d'église. Augustus Bridle, dans le Toronto Daily Star, l'a décrit comme un « magicien des orgues délabrées et bruyantes » qui plus tard s'est réjoui à la console de son grand Casavant moderne à l'église méthodiste Centenary. Les Twilight Recitals qu'il y présenta le dimanche après-midi pendant quelque 25 années furent parmi les moments privilégiés de la vie musicale à Hamilton. Il oeuvra au sein du premier comité local du CCO (CRCO) en 1920 et fut prés. de l'organisme en 1928-29. Le Hamilton Cons. Faculty Club établit une bourse à son nom en 1947. Elizabeth Holbrook a sculpté un imposant buste de lui qui est toujours en sa possession.


Lecture supplémentaire

  • Hamilton Conservatory of Music. Yearbooks

    A.E. Mullin private collection. William Henry Hewlett diary 1905-39