Ian Hugh Wallace

Ian Hugh Wallace, artiste (Shoreham, Angl., 25 août 1943). Arrivé au Canada en 1944, Wallace est un des artistes influents de Vancouver réputé pour ses peintures d'art conceptuel, ses murales photographiques et ses critiques d'art. En 1968, il obtient une maîtrise en histoire de l'art à l'U.

Ian Hugh Wallace

Ian Hugh Wallace, artiste (Shoreham, Angl., 25 août 1943). Arrivé au Canada en 1944, Wallace est un des artistes influents de Vancouver réputé pour ses peintures d'art conceptuel, ses murales photographiques et ses critiques d'art. En 1968, il obtient une maîtrise en histoire de l'art à l'U. de la Colombie-Britannique (son mémoire porte sur Piet Mondrian), où il est professeur de 1967 à 1970. Depuis 1972, il enseigne au Emily Carr Institute of Art and Design.

Wallace est le membre principal d'un groupe d'artistes de Vancouver qui comprend Jeff WALL(qui été son élève l'U. de la Colombie-Britannique), Rodney GRAHAM, Stan Douglas, Ken Lum et d'autres artistes encore qui ont acquis une réputation internationale en tentant de ramener l'art conceptuel à des préoccupations qui remontent au tout début de l'art moderne, comme de dépeindre la réalité sociale et ses contradictions idéologiques en ayant recours à des formes d'expression qui font avancer les discussions sur la théorie de l'art.

De 1973 à 1979, Wallace réalise une série de photographies murales accompagnées de textes qui donnent lieu en 1979 à une exposition au MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE VANCOUVER. Ces œuvres, révélatrices de l'intérêt que Wallace porte au phénomène social, présentent, à partir du point de vue de l'artiste flâneur et du dandy mélancolique, une vision teintée d'ironie et de paradoxe.

En 1980, Wallace entreprend d'associer peinture et photographie. C'est alors qu'il commence à exposer en Allemagne, en France, en Espagne et aux États-Unis. À l'instar d'Andy Warhol dans ses diptyques monochromes et ses panneaux photo-sérigraphiques, il établit un dialogue entre une exploration théorique de la peinture (le monochrome étant à la limite de la peinture) et les possibilités de représentations du phénomène social.

Depuis 1980, des œuvres de Wallace figurent dans nombre de grandes expositions européennes. Une rétrospective en a même été présentée en 1988 au Musée des beaux-arts de Vancouver et, en 2004, il a reçu le Prix du Gouverneur général pour les arts visuels et médiatiques. En 2008 et 2009, l'exposition « Ian Wallace » fait la tournée du Kunstverein für die Rheinlande und Westfalen à Düsseldorf, du Witte de With, à Rotterdam et du Kunsthalle, à Zürich. En 2009, il se voit décerner le Prix Molson du Conseil des Arts pour « l'ensemble de son œuvre et ses contributions la vie culturelle et intellectuelle au Canada ». En 2012, le Musée des beaux-arts de Vancouver présente de nouveau ses œuvres. L'exposition, Ian Wallace: At the Intersection of Painting and Photography, est une vaste rétrospective de l'évolution de l'artiste sur cinq décennies qui s'accompagne d'une publication majeure produite en coopération avec les éditions Black Dog. En 2012, Ian Wallace est fait officier de l'ORDRE DU CANADA en reconnaissance de sa contribution à l'art contemporain au Canada. Il est représenté dans des galeries d'art de New York, de Cologne, de Vancouver et de Valenciennes.