Godbout, Jacques

Jacques Godbout, romancier, essayiste, cinéaste et poète (Montréal, 27 nov. 1933). L'un des écrivains les plus importants de sa génération, Godbout marque profondément la vie intellectuelle du Québec depuis 1960.

Godbout, Jacques

Jacques Godbout, romancier, essayiste, cinéaste et poète (Montréal, 27 nov. 1933). L'un des écrivains les plus importants de sa génération, Godbout marque profondément la vie intellectuelle du Québec depuis 1960.

Après ses études au Collège Brébeuf et à l'U. de Montréal, il séjourne en Éthiopie, où il enseigne le français. De retour au Canada, il entre à l'Office national du film en 1958 à titre de réalisateur et scénariste.

Cofondateur de la revue Liberté (1959), du Mouvement laïque de langue française (1962), de l'Union des écrivains québécois (1977), Godbout est très actif dans le Québec de la Révolution tranquille. Collaborateur à de nombreux périodiques, il ne cesse d'approfondir sa réflexion sur notre société. Ses principaux essais, qui révèlent un esprit pénétrant et soucieux des valeurs démocratiques, sont recueillis dans Le Réformiste (1975), Le Murmure marchand (1984) et L'Écran du bonheur (1990).

Godbout tourne aussi plus de 30 films (fictions et documentaires), parmi lesquels À Saint-Henri le 5 septembre (1964), Yul 871 (1966), IXE-13 (1971), Comme en Californie (1983), Le Mouton noir (1992) et L'Affaire Norman William (1994).

Enfin, il est l'auteur de poèmes (Souvenirs Shop poèmes en prose, 1956-1980-1984), d'un journal intime (L'Écrivain de province: journal, 1981-1990, 1991), de neuf romans qui se distinguent par l'originalité de leur écriture, la richesse de leur inspiration et surtout par leur volonté de se libérer de l'introspection maladive comme de l'humour noir, parfois masochiste, que l'on retrouve trop souvent dans la littérature québécoise traditionnelle : L'Aquarium (1962), Le Couteau sur la table (1963), Salut Galarneau! (1967), D'Amour, P.Q. (1972), L'Isle au dragon (1976), Les Têtes à Papineau (1981), Une Histoire américaine (1986), Le Temps des Galarneau (1993) et Opération Rimbaud (1999).