Jacques Godefroy de Tonnancour

Jacques Godefroy de Tonnancour, peintre et photographe (Montréal, 3 janv. 1917; mort à Montréal, le 13 janvier 2005). Ses premières influences vont du GROUPE DES SEPT à Goodridge ROBERTS, pour les paysages, en passant par Picasso, pour la peinture de personnages.

Jacques Godefroy de Tonnancour

Jacques Godefroy de Tonnancour, peintre et photographe (Montréal, 3 janv. 1917; mort à Montréal, le 13 janvier 2005). Ses premières influences vont du GROUPE DES SEPT à Goodridge ROBERTS, pour les paysages, en passant par Picasso, pour la peinture de personnages. Les 17 mois qu'il passe au Brésil (1945-1946) apportent une brillance formelle et de la véracité à ses paysages. De retour au Canada, il abandonne temporairement les paysages (1946-1950) et, influencé par les œuvres de Picasso, de Matisse et de PELLAN, il crée ses peintures figuratives et ses natures mortes les plus achevées. Il a fait partie du groupe Prisme d'Yeux (1948-1949), qui s'opposait aux AUTOMATISTES. En 1960, Tonnancour avait produit ses paysages simplifiés les plus connus, comme Paysage de juin. Au début des années 60, il poussa plus loin la simplification et l'abstraction de ses paysages et expérimenta ensuite le collage et les matériaux étrangers, ce qui lui fera produire des œuvres proches de l'abstraction pure. Son œuvre L'Invisible dans le visible (1986) a illustré son intérêt pour les forêts tropicales et semi-tropicales. Il a enseigné au Musée des beaux-arts de Montréal et à l'École des beaux-arts de Montréal de 1969 à 1982. Il a été fait Officier de l'Ordre du Canada en 1979 et Officier de l'Ordre national du Québec en 1993. Jacques de Tonnancour s'est vu décerner des doctorats honorifiques par les universités McGill et Concordia.

L'entomologie le passionna toute sa vie et en 1982, il abandonna la peinture et l'enseignement pour consacrer tout son temps à collectionner et à photographier des insectes.