James Ehnes

James Ehnes. Violoniste (Brandon, Manitoba, 27 janvier 1976). B. Mus. (Juilliard) 1997, D. Mus. h.c. (Brandon) 2005. Fils du trompettiste et professeur Alan Ehnes, James Ehnes commence à jouer du violon à quatre ans et à étudier avec Francis Chaplin à neuf ans.

James Ehnes

James Ehnes. Violoniste (Brandon, Manitoba, 27 janvier 1976). B. Mus. (Juilliard) 1997, D. Mus. h.c. (Brandon) 2005. Fils du trompettiste et professeur Alan Ehnes, James Ehnes commence à jouer du violon à quatre ans et à étudier avec Francis Chaplin à neuf ans. Il étudie ensuite avec Sally Thomas à la Meadowmount School of Music (N.Y.) et à la Juilliard School, où il obtient son diplôme en 1997 et où il reçoit le prix Peter Mennin.

En 1987, il remporte le grand prix dans la catégorie des cordes au Concours de musique du Canada et commence à se construire une carrière nationale. En 1988, il est le plus jeune musicien à avoir gagné le premier prix des cordes au Canadian Music Festival. Il reçoit aussi les premiers prix du Concours de l'Orchestre symphonique de Montréal (1988 et 1992), du Concours de l'Orchestre symphonique de Québec (1989), du Concours du Women's Musical Club of Toronto (1992), de la National Concerto Competition au Michigan (1993), du Concours du WAMSO (1993) et des Concours radiophoniques de la SRC (1993). Il remporte aussi le Prix Virginia Parker du Conseil des arts du Canada en 1997, la première bourse commémorative Ivan Galamian en 1994 et la bourse Avery Fisher en 2005. En 2007, Ehnes est désigné membre de la Société royale du Canada.

Depuis son premier concert avec l'Orchestre symphonique de Montréal, donné à 13 ans, Ehnes se produit sous la direction de chefs d'orchestre tels qu'Ashkenazy, Andrew Davis, Charles Dutoit, Ivan Fischer, Gielen, Graf, Hickox, Järvi, Litton, Zdenek Macal, Mackerras, Noseda, Ozawa, Skrowaczewski, Thielemann et Bramwell Tovey. Parmi les orchestres avec lesquels il joue, on retrouve, au Royaume-Uni, le London Symphony, le Philharmonia, le BBC Philharmonic, le National Orchestra of Wales et le Royal Scottish National Orchestra et, ailleurs en Europe, le Berlin Symphony Orchestra, le Deutsche Kammerphilharmonie, le Deutsches Symphonie Orchester Berlin, l'Orchestre de Lyon, l'Orchestre de Liège, le Gulbenkian Orchestra, le Czech Philharmonic, le Résidentie Orkest of The Hague, le Budapest Festival Orchestra et le Finnish Radio Orchestra.

En Asie, James Ehnes se produit aussi avec le NHK Symphonie Orchestra, le Malaysian Philharmonic et le Hong Kong Philharmonic. Aux États-Unis, il joue avec le New York Philharmonic, le Chicago Symphony ainsi que dans la plupart des villes importantes. Au Canada, on peut l'entendre avec l'Orchestre symphonique de Montréal, l'Orchestre symphonique de Toronto, l'Orchestre du Centre national des arts, le Symphony Nova Scotia, l'Orchestre symphonique d'Edmonton, l'Orchestre symphonique de Québec, l'Orchestre symphonique de Vancouver, l'Orchestre symphonique de Victoria, l'Orchestre symphonique de Winnipeg, l'Orchestre symphonique de Calgary, l'Orchestre philharmonique d'Ottawa, l'Orchestre symphonique de Saskatoon, l'Orchestre symphonique de Kitchener-Waterloo, l'Orchestre symphonique de Thunder Bay, l'Orchestre symphonique de Terre-Neuve et d'autres orchestres symphoniques ainsi qu'avec le Manitoba Chamber Orchestra. Il collabore avec des artistes comme Yo-Yo Ma et, dans des trios de musique de chambre, avec le pianiste Louis Lortie et le violoncelliste Jan Vogler.

Ehnes effectue des récitals dans le monde entier, dans des villes comme Toronto, Montréal, Québec, Vancouver, Londres, Paris, Lisbonne, Prague, Washington DC, Tokyo et Osaka. Il joue aussi dans d'importants festivals internationaux comme le festival Ravinia, le festival Marlboro, le festival de musique de chambre de Seattle, le festival Bravo! Vail Valley Music, le festival Tokyo Summer Music, le festival des Bermudes, le festival de Montreux, le festival de la Chaise-Dieu, le festival de la Côte-Saint-André, le festival Moritzburg et le festival White Nights.

Son instrument est le Stradivarius « Ex Marsick » de 1715.

Premières et œuvres canadiennes

En 2005, Ehnes joue le Concerto pour violon no 1 en ré majeur de Prokofiev à la première canadienne, à Toronto, du Ballet National d'Opus 19/The Dreamer, inspiré du concerto. Il crée plusieurs œuvres canadiennes, comme le Double concerto pour violon, violoncelle et orchestre d'Omar Daniel (avec Denis Brott) et la Sonate pour violon seul (dédiée à Ehnes) de Murray Adaskin, et il joue des œuvres de T. Patrick Carrabré, Alfred Fisher, Derek Healey, Elizabeth Raum, Jean Papineau-Couture et S.C. Eckhardt-Gramatté.

Enregistrements

Le double enregistrement d'Ehnes des Six Sonates et Partitas pour Violon seul de Bach remporte en 2001 le prix Juno du meilleur album de musique classique et obtient un classement cinq étoiles de la BBC. L'année suivante, cet enregistrement lui vaut le titre de jeune artiste de l'année aux Cannes Classical Awards. Son CD des Concertos no 1 et 3 de Bruch avec l'Orchestre symphonique de Montréal gagne un prix Juno et un Canadian Independent Music Awards en 2002 et, en 2003, il remporte un prix Juno et un prix de l'ADISQ pour son enregistrement du Deuxième concerto pour violon et de la Scottish Fantasy de Bruch, encore avec l'Orchestre symphonique de Montréal. De plus, il gagne des prix Juno en 2007 et en 2008, et les prix Grammy et Gramophone en 2008. En 2008, Ehnes lance Homage (Onyx 4038), une compilation sur CD/DVD mettant en vedette des violons rares provenant de la collection Fulton. L'album remporte un prix Juno en 2009.

Ehnes doit sa première nomination aux prix Juno aux Caprices de Paganini (1995, Telarc CD 80398) et il devient le plus jeune musicien classique ainsi honoré. Ehnes reprend les Caprices (2009, Onyx 4044) et est en nomination pour un prix Juno pour album classique de l'année (solo ou ensemble de musique de chambre) en 2010. Il fait 20 enregistrements chez CBC Records, Analekta, Chandos, Telarc, Sony Classical et Black Box.

Discographie sélective

Bach, Les Six Sonates et Partitas pour violon seul : 2000; Analekta FL 23147-8.

Prokofiev, Les deux sonates pour violon et les cinq mélodies, Wendy Chen piano : 2000; Analekta FL 2 3145.

Ravel - Debussy - Saint-Saëns. Wendy Chen piano : 2000; CBC Records MVCD 1138.

Bruch, Concerto no 2 et Scottish Fantasy, Orchestre symphonique de Montréal, Bernardi chef d'orchestre : 2001; CBC Records SMCD 5222.

-Concertos pour violon no 1 et 3, Orchestre symphonique de Montréal, Dutoit chef d'orchestre : 2001; CBC Records SMCD 5207.

Saint Saens - Berlioz et al., Concert français, Orchestre Symphonique de Québec, Yoav Talmi chef d'orchestre : 2001; Analekta FL 23151.

Kreisler, Variations sur un thème de Corelli, Eduard Laurel piano : 2002, Analekta FL 23159.

Piano Quintets, Schumann en mi bémol majeur, Fauré no 2 en do mineur, Mira Wang violon, Naoko Shimizu l'alto, Jan Vogler violoncelle, Louis Lortie piano : 2003; Sony Classics SMK 93038.

Dallapiccola, Tartiniana, BBC Philharmonic, Gianandrea Noseda chef d'orchestre : 2004; Chandos CHAN 10258.

Dohnanyi, Concerto pour violon no 2, BBC Philharmonic, Matthias Bamert chef d'orchestre : 2004; Chandos CHAN 10245.

Pièces romantiques, Smetana, Dvorak, Janacek, Eduard Laurel au piano : 2004; Analekta FL 23191.

Wieniawski - Sarasate, Wieniawski Polonaise, Scherzo- Sarasate Spanish Dances, Eduard Laurel piano : 2004; CBC Records MVCD 1168.

Adams, Road Movies, Andrew Russo piano : 2005; Black Box BBM 1098.

Bach, Sonates pour violon et clavecin, Vol. 1, Luc Beauséjour clavecin : 2005; Analekta AN 2 9829.

Dvořák, Concerto pour violon, BBC Philharmonic, Gianandrea Noseda chef d'orchestre : 2005; Chandos CHAN 10309.

Hummel, London Mozart Players, Howard Shelly chef d'orchestre/piano : 2005; Chandos CHAN 10255.

Barber, Korngold et Walton, Violin Concertos, Orchestre symphonique de Vancouver, Bramwell Tovey chef d'orchestre : 2006; CBC Records SMCD 5241.

Elgar, Violin Concerto, Philharmonia Orchestra, Andrew Davis chef d'orchestre : 2007; Onyx ONYX 4025.

Bibliographie

« String player against whom others are measured », Globe and Mail, 3 avril 2001.

« James Ehnes - violinist », Contemporary Canadian Biographies, mars 2004.


Lecture supplémentaire

  • "String player against whom others are measured," Globe and Mail, 3 Apr 2001

    "James Ehnes - violinist," Contemporary Canadian Biographies, March 2004

Liens externes