Simons, Jan

Jan Simons. Baryton, professeur, administrateur (Düsseldorf, Allemagne, 11 novembre 1925, naturalisé canadien 1944).

Simons, Jan

Jan Simons. Baryton, professeur, administrateur (Düsseldorf, Allemagne, 11 novembre 1925, naturalisé canadien 1944). Il étudie le chant avec Emilio de Gogorza à New York (1950-1953), Emmy Heim et Ernesto Vinci au Conservatoire royal de musique à Toronto (1953-1958) et Yvonne Rodd-Marling à Londres (1970).

Interprète

Simons donne de nombreux récitals, surtout consacrés au lied, et il est soliste d'oratorio à la radio et la télévision au Canada, en Europe et au Japon. En 1955, il est soliste au premier concert du Festival de Stratford. Il est aussi soliste lors de la première canadienne de Dark Elegies, ballet sur les Kindertotenlieder de Mahler, dansé par le Ballet national du Canada en 1956. Il enregistre un récital en duo avec Elizabeth Benson Guy pour la SRC (RCI 199), et en 1964, il est soliste avec la Chorale Bach de Montréal dans le film de l'ONF (Office national du film du Canada) Selections from the Christmas Oratorio.

Administrateur et professeur

Il est membre fondateur des Festival Singers et devient directeur général de CAMMAC (Canadian Amateur Musicians - Musiciens amateurs du Canada) en 1969. Simons poursuit son travail avec la CAMMAC en étant conseiller artistique et fondateur du programme de niveau avancé de chant. Il supervise le Competitive Music Festival de Québec et est membre de jurys pour les prix Juno (2003), le Prix Opus du Québec et le Concours de chant de l'Orchestre symphonique de Montréal (2004). De plus, Simons est membre de la faculté de musique de l'Université McGill de 1961 à 1993 et il enseigne à Ruth Barrie, Desmond Byrne et Stephanie Marshall. Il enseigne également pour CAMMAC (à partir de 1957), au Marianopolis College (1963-1967) et au cégep Vanier (1973-1977). Même à la retraite, Simons continue à donner des cours en interprétation de chansons à McGill et des cours privés. Plus récemment, ses élèves incluent Michiel Schrey et Matthew White.

Jan Simons a été honoré par le Prix Hommage en 2005.