Jean-Luc Pepin

Jean-Luc Pepin, universitaire et homme politique (Drummondville, Qc, 1er nov. 1924 -- Ottawa, 5 sept. 1995). Après avoir étudié à l'U. d'Ottawa et à l'U. de Paris, Pepin enseigne les sciences politiques à l'U. d'Ottawa.

Jean-Luc Pepin, universitaire et homme politique (Drummondville, Qc, 1er nov. 1924 -- Ottawa, 5 sept. 1995). Après avoir étudié à l'U. d'Ottawa et à l'U. de Paris, Pepin enseigne les sciences politiques à l'U. d'Ottawa. Élu à la Chambre des communes en tant que libéral en 1963, il occupe plusieurs postes au Cabinet entre 1965 et 1972, sous les gouvernements PEARSON et TRUDEAU, entre autres ceux de ministre des Mines et des Ressources et de ministre de l'Industrie et du Commerce. Défait en 1972, Pepin se tourne vers le monde des affaires de 1973 à 1975 et il devient président de la COMMISSION DE LUTTE CONTRE L'INFLATION en 1975. En 1977, Trudeau le nomme coprésident, avec John ROBARTS, de la COMMISSION DE l'UNITÉ CANADIENNE. Trudeau ne sympathise guère avec Pepin qui réclame un fédéralisme plus flexible.

De retour à la vie politique de 1979 à 1984, Pepin est ministre des Transports de 1980 à 1983 et devient ensuite ministre d'État aux Affaires étrangères. Il revient ensuite à l'U. d'Ottawa où il est membre résident de l'Institut de recherches en politiques publiques. Orateur engagé et sans cérémonie, il est reconnu pour son habileté à résoudre des problèmes complexes, telle l'abolition des tarifs de la CONVENTION DU NID-DE-CORBEAU qui est au centre de ses préoccupations en tant que ministre des Transports. Il est aussi un ardent défenseur du système métrique. En 1977, l'Ordre du Canada honore Pepin pour les services qu'il a rendus au Canada en lui donnant le titre le plus élevé, soit celui de Compagnon.