Jeanne Landry

Jeanne Landry. Pianiste, accompagnatrice, professeure, compositrice (Ottawa, 3 mai 1922 - Montreal, 4 août 2011). Elle commença à l'âge de neuf ans ses études de piano au couvent des Soeurs Grises de la Croix, puis travailla (1934-42) avec Irene Miller, élève de Josef Hofmann.

Jeanne Landry

Jeanne Landry. Pianiste, accompagnatrice, professeure, compositrice (Ottawa, 3 mai 1922 - Montreal, 4 août 2011). Elle commença à l'âge de neuf ans ses études de piano au couvent des Soeurs Grises de la Croix, puis travailla (1934-42) avec Irene Miller, élève de Josef Hofmann. À Montréal, elle étudia avec Arthur Letondal (1942-44) et s'inscrivit ensuite à l'École supérieure de musique d'Outremont (École Vincent-d'Indy) où ses maîtres furent Jean Dansereau (piano) et Claude Champagne (matières théoriques). Prix Archambault en 1945 et Prix d'Europe en 1946, elle poursuivit sa formation à Paris, avec Yves Nat (piano) ainsi que Nadia Boulanger et Noël Gallon (écriture). De retour au pays en 1948, elle donna de nombreux récitals publics de même qu'à la radio de la SRC. Elle devint la collaboratrice du ténor Jean-Paul Jeannotte, avec qui elle se produisit en concert ainsi qu'à la radio et la télévision pendant 25 ans, accomplissant avec lui des tournées au Canada, aux États-Unis et (1961) en France, en Autriche et en Union soviétique. Elle fut accompagnatrice à l'Opéra Minute de 1949 à 1952. Elle donna des récitals à deux pianos avec Jean-Marie Beaudet (première à Montréal de la Sonate avec percussion de Bartók, 1950), Josephte Dufresne (création et enregistrement du Concerto avec percussion de Matton, 1955) et Serge Garant (première canadienne de Structures, livre I, de Boulez, 1958). Avec Serge Garant, Otto Joachim et François Morel, elle fonda en 1956 la société Musique de notre temps. Elle fit une tournée JMC (1957-58) avec le clarinettiste Rafael Masella et accompagna de nombreux chanteurs et instrumentistes dont Fernande Chiocchio, Joseph Rouleau, Jacques Simard ainsi que le flûtiste français Alain Marion (Centre d'art d'Orford JMC, 1976). Ella joua fréquemment en duo avec le pianiste Robert Weisz, notamment avec l'Orchestre symphonique de Québec dans le Concerto de Martinu. De 1951 jusqu'à sa retraite en 1983, Jeanne Landry fut professeure à l'Université Laval où elle enseigna l'harmonie et l'écriture et fut également titulaire d'une classe d'accompagnement. Depuis lors, elle s'est consacrée uniquement à la composition. Parmi ses oeuvres, on compte plusieurs pièces pour piano, deux cycles de mélodies et une sonate pour alto et piano. Sa pièce pour orgue Orah (Ostiguy 1990) a été enregistrée par Jean-Guy Proulx (REM 311078-XCD).

Discographie

voir J. Simard et DISCOGRAPHIES de J. Dufresne et Jeannotte.


Lecture supplémentaire

  • 'Jeanne Landry ou l'habitude de la maîtrise,' Musique périodique, vol 1, Jan-Feb 1977