Jeff Healey

Jeff (Jeffrey) Norman Healey. Guitariste, chanteur, auteur-compositeur-interprète (Toronto, 25 mars 1966 - Toronto, 2 mars 2008). Aveugle depuis l'âge d'un an, Healey commence à jouer de la guitare à trois ans.

Jeff Healey

Jeff (Jeffrey) Norman Healey. Guitariste, chanteur, auteur-compositeur-interprète (Toronto, 25 mars 1966 - Toronto, 2 mars 2008). Aveugle depuis l'âge d'un an, Healey commence à jouer de la guitare à trois ans. Il ne tarde pas à se forger un style d'exécution inhabituel, semblable à celui de Fred McKenna, consistant à placer l'instrument à plat sur ses genoux et les cinq doigts sur les cordes comme s'il s'agissait d'un piano. Dans sa jeunesse, il joue de la musique country, du jazz, du rock et du reggae. Il est nommé membre des Canadian Stage Band All Stars en 1983 et 1984 alors qu'il fait partie de l'Etobicoke Collegiate Senior Stageband. Parallèlement, il joue au sein d'ensembles éphémères de Toronto comme Rap City et Blue Direction.

Par la suite, il se concentre sur le blues rock des années 1960. Influencé par Jimi Hendrix et Eric Clapton, il forme le Jeff Healey Band à la fin de 1985 avec le joueur de guitare basse Joe Rockman (Toronto, 1er janvier 1957) et le batteur Tom Stephen (Saint John, Nouveau-Brunswick, 2 février 1955). Après plusieurs tournées des clubs du Canada, le trio fait une percée spectaculaire sur la scène internationale en 1988 avec le 33 tours See the Light (Arista AL-8553) ainsi que des apparitions très remarquées aux États-Unis, notamment dans les émissions de télévision « Late Night with Letterman » et « The Tonight Show », et en Europe. La chanson « Angel Eyes » connaît un très grand succès aux États-Unis, et « Confidence Man » fait également recette.

Bien que peu orthodoxe, sa virtuosité extraordinaire transparaît dans « Hideaway » (de See the Light). La chanson est sélectionnée en 1988 pour le prix Grammy de la meilleure interprétation instrumentale rock. Mais c'est avec des ballades populaires relativement conventionnelles et sa voix rauque et profonde que Healey remporte ses plus grands succès auprès du public (comme « Angel Eyes » et « I Think I Love You Too Much »). En 1989, See the Light se voit décerner aux Pays-Bas le prix Edison du meilleur disque rock étranger, et son auteur remporte le prix Juno de l'artiste de variétés de l'année ainsi qu'un World Music Award de l'artiste canadien ayant vendu le plus de disques.

Le trio fait une apparition en 1989 dans le long métrage américain Road House (v.f. Bar routier), dans lequel Healey joue le rôle d'un musicien de house. Le groupe compose quatre chansons pour la bande sonore (Arista AL-8576). Plus tard, Healey écrit la chanson « Bulletproof » pour le film The Glimmer Man (v.f. L'Ombre blanche). Son second disque, Hell to Pay (Arista ARCD-8632), sorti en 1990, inclut les succès canadiens « I Think I Love You Too Much », « While My Guitar Gently Weeps » et « How Long Can a Man Be Strong ». Il est réalisé en collaboration avec Jeff Lynne, Mark Knopfler, Paul Shaffer, Bobby Whitlock et George Harrison. Le trio poursuit ses tournées internationales, ajoutant le Japon et l'Australie à son itinéraire en 1989. En tout, See the Light et Hell to Pay se vendent à plus de 4 millions d'exemplaires en 1991.

En 1992, le groupe sort Feel This avec Molly Johnson et Paul Shaffer. Il comprend les chansons « Cruel Little Number » et « Lost in Your Eyes », composée par Tom Petty. En 1995, le Jeff Healey Band quitte Arista Records et sort l'album Cover to Cover. « Shapes of Things » est sélectionnée pour le prix Grammy de la meilleure interprétation instrumentale rock (1996). Healey fonde sa propre maison de disques, qu'il nomme Forte Records and Productions. Amanda Marshall est l'une des premières à signer un contrat avec la compagnie. Après une absence de cinq ans, le trio sort Get Me Some en 2000.

Jeff Healey anime l'émission de radio nationale « My Kinda Jazz » sur CBC. Il continue lorsque l'émission passe sur JAZZ-FM. L'une des particularités de « My Kinda Jazz » est la diffusion de 78 tours rares faisant partie de l'impressionnante collection personnelle de l'animateur. Le musicien crée le groupe Jeff Healey and the Jazz Wizards et sort les albums de jazz Among Friends (2002), Adventures in Jazzland (2006) et It's Tight Like That (2006). Il y joue de la trompette, du trombone et de la guitare.

Healey joue occasionnellement dans deux clubs de musique live à Toronto qui portent son nom. Malgré des problèmes de santé, il poursuit ses tournées et ses enregistrements jusqu'à ce qu'il meure d'un cancer le 2 mars 2008. Son premier album rock/blues en 8 ans, Mess of Blues, sort quelques semaines après sa mort. Un disque d'accompagnement intitulé Songs From The Road - avec des enregistrements « live » de la Norvège, de l'Angleterre et de Toronto - sort à l'été 2009.

Son dernier album de jazz, Last Call, est enregistré essentiellement par lui durant les mois précédant sa mort et sort en avril 2010. Il est en nomination pour le prix Juno de l'album de jazz vocal de l'année en 2011. Un DVD intitulé Beautiful Noise, avec un concert complet donné par Healey and The Jazz Wizards, sort en même temps.

Jeff Healey a remporté de nombreux prix, notamment une licence honorifique du Conservatoire royal de musique en hommage à ses grandes connaissances du jazz classique ainsi qu'un doctorat ès lettres honorifique de l'Université McMaster.

Discographie

See the Light : 1988. Arista AL-8553.

Hell to Pay : 1990. Arista ARCD-8632.

Feel This : 1992. Arista B000002VML.

Cover to Cover : 1995. Arista B00008G71N.

Get Me Some : 2000. Eagle B00004T98N.

Among Friends : 2002. Stony Plain B000I2KPO6.

Adventures in Jazzland : 2004. Stony Plain B000I2KPOG.

It's Tight Like That : 2006. Stony Plain B000ETRIZ2.

Mess of Blues : 2008. Stony Plain B0016MX3F0.

Songs From The Road : 2009. Stony Plain B002F040F4.

Last Call : 2010. Stony Plain B0036WL32S.

Bibliographie

MILLER, Mark. « Most people kind of figured that I descended out of space », Globe and Mail (Toronto, 15 janv. 1986).

QUILL, Greg. « Blind faith », Toronto Star (18 avril 1986).

DOOLE, Kerry. « Young, gifted and blue », Music Express 134 (mars 1989).

-« Judgement day », ibid., 149 (juill. 1990).