Jeux de la francophonie

L'idée des Jeux de la Francophonie a germé lors du sommet des pays francophones de 1987 à Québec. Les délégués à ce sommet ont envisagé l'organisation d'un événement rapprochant les pays francophones tout en leur assurant une vitrine internationale.

Jeux de la francophonie

L'idée des Jeux de la Francophonie a germé lors du sommet des pays francophones de 1987 à Québec. Les délégués à ce sommet ont envisagé l'organisation d'un événement rapprochant les pays francophones tout en leur assurant une vitrine internationale. Ces Jeux se veulent non seulement un instrument de sport, mais aussi l'occasion de faire connaître sur la scène internationale le patrimoine de chaque nation. Au volet sportif se greffent des concours artistiques.

Tous les pays de la Francophonie sont admissibles à cette rencontre célébrée tous les quatre ans. La délégation canadienne comprend trois composantes: des équipes distinctes du Canada, du Québec et du Nouveau-Brunswick faisant ainsi ressortir l'apport particulier de ces deux provinces à la culture francophone mondiale.

Casablanca au Maroc a organisé la première édition de ces Jeux en 1989. La réalisation de la manifestation suivante a été accordée à la France qui ne l'a présentée que cinq ans plus tard à Paris et dans ses environs. Respectant l'alternance entre un pays du Nord et un pays du Sud, les troisièmes Jeux se sont déroulés, en 1997, à Antananarivo au Madagascar. Ceux de 2001 ont eu lieu à Hull, ceux de 2005 à Niger et les prochains, en 2009 auront lieu à Beyrouth au Liban.

Ces Jeux sont régis par le Comité international des jeux de la francophonie (CIJF).