Jim Galloway

Galloway a joué avec plusieurs vétérans du jazz des É.-U. (dont Buck Clayton, Wild Bill Davison, Vic Dickenson, Jay McShann et Buddy Tate) dans des clubs locaux durant les années 1970.

Galloway, Jim
Le musicien de jazz Jim Galloway (photo de Mark Miller).

Jim Galloway

James Braidie Galloway. Saxophoniste soprano, ténor et baryton, clarinettiste (né le 28 juillet 1936 à Kilwinning, Ayrshire, Écosse; décédé le 30 décembre 2014). Alors qu'il étudiait à la School of Fine Arts de Glasgow (1954-58), il commença à jouer de la clarinette et des saxophones alto et baryton. Il travailla avec les Scottish All Stars d'Alex Dulgleish, puis dirigea ses propres Jazz Makers (1961-64). Fixé à Toronto en 1964, il se joignit aux Metro Stompers en 1966 et succéda au contrebassiste Jim McHarg comme dir. du groupe en 1968. Les Stompers qui, sous la direction de Galloway passèrent du jazz traditionnel au mainstream de style swing, continuèrent comme groupe de tournée jusqu'en 1970. Durant les 20 années suivantes, on les entendit par intervalles dans la région de Toronto.

Galloway a joué avec plusieurs vétérans du jazz des É.-U. (dont Buck Clayton, Wild Bill Davison, Vic Dickenson, Jay McShann et Buddy Tate) dans des clubs locaux durant les années 1970. En 1976 il amorça, avec eux et comme soliste, une tournée internationale qui lui créa la réputation de l'un des meilleurs saxophonistes sopranos de style mainstream. Son itinéraire l'amena dans les grands festivals d'Europe (Montreux, Nice, Berne, Édimbourg), les boîtes de jazz et de nombreuses soirées de jazz aux É.-U. En 1985 à Édimbourg, il créa avec le Scottish National Orchestra Hot and Suite, une fantaisie pour orchestre symphonique et ensemble de jazz coécrite avec sa femme, la contrebassiste Rosemary Galloway.

Galloway présenta sa Wee Big Band à Toronto en 1979. Composé de 17 musiciens, l'orchestre s'est consacré au répertoire des ensembles noirs de jazz et de swing des années 1930 et 1940 (répertoire de quelque 300 pièces en 1991). Il s'est produit en spectacle (par exemple à Toronto avec McShann en 1981 et à la Duke Ellington Conference en 1987), dans des clubs et des festivals. Des musiciens d'expérience (par exemple, le saxophoniste alto Gordan Evans, le cornettiste Ken Dean, le pianiste Bob Fenton) et de jeunes musiciens (dont le trompetiste John MacLeod, les saxophonistes Jane Fair et Brian Ogilvie) en ont été membres. Galloway fut animateur et dir. mus. de l'émission hebdomadaire « Toronto Alive! » à la station de radio CKFM (1981-87), qui mettait en vedette des solistes américains et canadiens accompagnés d'une section rythmique de Toronto incluant le pianiste Ian Bargh. À cause de la nature même de ces divers engagements, Galloway a su développer un style d'improvisation chaleureux et d'une souplesse remarquable qui, malgré son enracinement mélodique dans l'oeuvre de Johnny Hodges et Sidney Bechet, franchit avec gaieté les frontières stylistiques particulières.

Parallèlement à sa carrière d'interprète, Galloway a occupé des postes en programmation et en administration dans le milieu du jazz. Il a servi d'agent pour plusieurs boîtes de jazz torontoises (en particulier le Café des copains, 1983-91, et son successeur en 1991, le Montreal Bistro). En 1987, il devint le dir. artistique du festival du Maurier Downtown Jazz de Toronto. Sa femme Rosemary, fille de John Sidgwick, présenta les Swing Sisters (Jane Fair, Jo Sarjeant, Norma Thompson et d'autres) en 1981 et elle joua avec plusieurs autres ensembles de jazz de Toronto, dont les Metro Stompers et la Wee Big Band.

Discographie

Three's Company : Wellstood p, Magadini batterie; 1973; Sack 2007.

Jim Galloway and the Metro Stompers : Dean cornet, Sagermann trb, Sorley p, Mastri cb, Fearon batterie; 1977; Sack 4002.

Walking on Air : Wellstood p et p élec, Thompson cb, Vickery batterie; 1978; Bittersweet BC-831.

Bojangles : Richmond ou Pringle p élec, Moore guit b, Smith batterie;. 1978, 1979; Jackal WOW-725.

Thou Swell : McShann p, Thompson cb, Clarke batterie; 1981; Sack 3035.

Keep the Rhythm Going : Wee Big Band; (1982); CBS NPCC-80068.

Doc Cheatham and Jim Galloway at the Bern Jazz Festival : Cheatham tpt, Williams trb, Bargh p, Swainson cb, Clarke batterie; 1984, 1985; Sack 3045 (CD et cass).

Jim Galloway and Art Hodes Live at Toronto's Cafe des Copains : Hodes p; 1988; Music & Arts CD-610.

Avec d'autres

Sackville All Stars, Saturday Night Function : Tate sax tén, McShann p, Thompson cb, Clarke batterie; 1981; Sack 3028.

- The Sackville All Star Christmas Record : Sutton p, Hinton cb, Johnson batterie; 1986; Sack 3038.

- A Tribute to Louis Armstrong : Sutton p, Hinton cb, Johnson batterie; 1988; Sack 3042.

Humphrey Lyttelton, Humphrey Lyttelton in Canada : Bickert guit, Swainson cb, Clarke batterie; 1983; Sack 3033.

Jay McShann, Just a Lucky So and So : Thompson cb, Clarke batterie; 1983; Sack 3035.

Aussi micr. comme membre des Metro Stompers (Thumbs Up, Arc ACM-5016; At the King Edward Sheraton, Arc ACS-5023), et comme artiste invité avec la Wolverines Jazzband à Berne (ex libris EL-12-507) et les Red Hot Jazz Pods à Vienne (Roots SL-525).