Davidson, Jimmy

Jimmy (James Douglas) Davidson, « Trump » après v. 1936. Cornettiste, chanteur, arrangeur (Sudbury, Ont., 26 novembre 1908 - 2 mai 1978).

Davidson, Jimmy

Jimmy (James Douglas) Davidson, « Trump » après v. 1936. Cornettiste, chanteur, arrangeur (Sudbury, Ont., 26 novembre 1908 - 2 mai 1978). Pionnier et promoteur du jazz au Canada, il était à 12 ans trompettiste dans la musique de la Légion canadienne à Sudbury, où il fonda les Melody Five, peut-être le premier groupe de jazz au Canada (1925). Fixé à Toronto, il fut associé à Luigi Romanelli, d'abord comme chanteur, ensuite comme cornet solo, arrangeur et parfois saxophoniste baryton. Il fit aussi partie de l'orchestre de danse de Rex Battle pour un bref laps de temps en 1935.

Chanteur détendu à la manière de Jack Teagarden et cornettiste intuitif à la mélodie équilibrée, s'inspirant des stylistes du dixieland des années 1920 et 1930, il met sur pied, en 1936, un orchestre de 12 musiciens pour le Club Esquire de Toronto et le groupe se fait entendre à la station radiophonique CKEY et, l'année suivante, aux É.-U. au réseau NBC. En 1938, l'orchestre fait une tournée en Grande-Bretagne sous le nom de Ray Noble Orchestra, avec Noble à sa tête. L'orchestre est dissous en 1942. La liste des musiciens présentés dans la discographie Jazz Records 1897-1942 de Brian Rust et sur le micr. The Swinging Briton de Noble (Swing Era LP-1012) est incorrecte puisque l'orchestre de Davidson n'a pas fait d'enregistrement commercial sous le nom de Noble.

Après avoir joué pendant un an dans l'orchestre de Horace Lapp, Davidson constitua un autre grand orchestre de dixieland dans ce qu'on appelait le « style Bob Crosby » et se produisit au Palace Pier de Toronto (1944-61). En 1936 son sextuor de dixieland constitué à partir de l'orchestre du club Esquire regroupait notamment son frère Teddy Davidson (saxophoniste ténor), Howard « Cokie » Campbell (clarinette), Murray Ginsberg (trombone), Reef McGarvey (batterie) et Harvey Silver (piano). Le sextuor figura régulièrement dans des émissions de radio de la SRC : « Jazz Unlimited » et « Trans-Canada Matinee » (années 1940) puis dans les propres émissions de Davidson, « Trump Davidson's Dixieland », « Dixieland Concert » et « Dixieland Downbeat » (1950-65).

Après 1974, Davidson fut actif comme chanteur seulement, mais en 1976, il reconstitua son big band lors d'occasions spéciales. Ses parties de cornet étaient habituellement tenues par le trompettiste Paul Grosney. Le groupe continua sous la direction de Harvey Silver à la mort de Davidson, dont les documents ont été déposés à la Bibliothèque nationale du Canada.

Davidson était l'époux de la violoniste Erica Zentner. Leur fille Sarah Davidson a été harpe solo de l'orchestre de la Compagnie d'opéra canadienne.

Discographie

Trump Davidson + Horn = Dixie : Ginsberg trb, Wachter cl, Silver p, Levine cb, McGarvey batterie;1961; Chateau CLP-1009.

Jimmy (Trump) Davidson and His Dixieland Band : Ginsberg trb, Wachter cl, Davidson sax tén, Read p, Levine cb, McGarvey batterie; 1963; CTL CTLS-5021.

In the Land of Dixie : Livingston trb, McKay cl et sax alto, Davidson sax tén, Silver p, Harris guit, Niosi cb et tuba, McGarvey batterie; 1969; Sound Canada SC-7702.

L'orchestre de Davidson de 1937 figure sur une plage (« Darktown Strutters' Ball ») de Jazz and Hot Dance in Canada (Harlequin HQ-2023). L'ensemble de dixieland figure aussi dans les séries RM et LM de la SRC. Le Harvey Silver Dixieland Band, avec entre autres Teddy Davidson, a enregistré deux albums d'arrangements de Davidson en 1980 : CBC LM-477 et RCI 518.


Lecture supplémentaire

  • Scott, Patrick. "Canada's Mr Dixieland," Toronto Globe Magazine, 31 Oct 1964

    Litchfield, Jack. The Canadian Jazz Discography 1916-1980 (Toronto 1982)

    Miller, Mark. Jazz in Canada: Fourteen Lives (Toronto 1988)