John Foote, VC

John Weir Foote, CV, pasteur presbytérien, membre du parlement provincial de l’Ontario, ministre du Cabinet (né le 5 mai 1904 à Madoc, en Ontario; décédé le 2 mai 1988 à Coburg, en Ontario). Pendant la Deuxième Guerre mondiale, le capitaine honoraire John Foote est le seul aumônier canadien à recevoir la Croix de Victoria (CV), le prix de bravoure le plus prestigieux au sein des troupes de l’Empire britannique.

Jeunesse

Après ses études secondaires et une courte période de travail dans la quincaillerie de son beau-père, John Foote reprend les études à temps plein pour devenir pasteur. Il fréquente trois universités avant d’obtenir son diplôme au Collège presbytérien de Montréal en 1934 et de servir les congrégations de Fort Coulonge, au Québec, et de Port Hope, en Ontario.

Service militaire

Quand la Deuxième Guerre mondiale éclate, John Foote s’enrôle dans le service canadien d’aumônerie à titre de capitaine honoraire (tous les aumôniers ont un titre honoraire). À l’étranger, il fait partie de l’infanterie légère royale d’Hamilton, surnommée les « Rileys ».

En 1942, les Rileys se voient assigner un rôle central dans le raid des Alliés comptant plus de 6 000 hommes à Dieppe, une petite ville portuaire française. Le raid est un échec : l’ouverture d’un second front contre l’Europe occupée par l’Allemagne est impossible en 1942, en raison d’un déficit d’équipement et d’effectifs. Quelque 4 963 soldats canadiens — de la 2e division canadienne, soutenue par des bataillons de chars d’assaut et de mitrailleuses — forment l’essentiel des troupes d’assaut. Quelque 1 075 Britanniques et 50 Américains se joignent aux différentes batteries côtières.

Organisé originalement par la Direction des opérations interarmées en Angleterre et prévu pour le 5 juillet 1942 sous le nom « opération Rutter », le raid est annulé en raison du mauvais temps. Il renaît le 19 août sous les ordres de Lord Louis Mountbatten, chef des opérations combinées, avec le nom « opération Jubilee ».

Audace à Dieppe

L’infanterie légère royale d’Hamilton prend d’assaut la Plage blanche, nom de code associé à une section du littoral située à droite des plages principales de Dieppe, où un imposant casino s’étend sur l’esplanade de la ville. Le bataillon touche terre un peu après l’aube, à 5 h 20, sous les yeux des Allemands aux aguets en raison de débarquements plus tôt à l’est et à l’ouest de Dieppe. Certains Rileys arrivent à combattre et à se frayer un chemin dans le casino pour atteindre la ville, mais doivent faire demi-tour et retourner à la plage, car ils sont trop peu nombreux.

Après avoir débarqué sous les tirs de l’ennemi, John Foote travaille au poste de secours régimentaire de l’unité, mise sur pied dans une petite dépression de la plage de galets. Là, il aide l’officier médical de l’unité à soigner les blessés, et fait plusieurs incursions au-delà du champ de bataille pour injecter de la morphine, administrer des premiers soins et transporter des soldats blessés au poste de secours, sauvant ainsi plusieurs vies. Quand l’ordre de battre en retraite est donné à 9 h, la marée s’est retirée, exposant ceux qui tentent de regagner les barges de débarquement. Malgré ce danger supplémentaire, John Foote transporte plusieurs blessés vers la sécurité de l’autre côté de la plage, sur une petite barge de débarquement.

Bien qu’il a plusieurs fois l’occasion d’embarquer lui-même dans la barge et de quitter la plage, il choisit de rester pour venir en aide aux prisonniers de guerre pendant leur longue captivité sous les Allemands. Près de 2 000 Canadiens sont faits prisonniers à Dieppe. John Foote est libéré en 1945.

En 1946, on lui décerne la Croix de Victoria, pour sa bravoure altruiste sous les feux de l’ennemi à Dieppe.

Dieppe, plages de
Les corps des soldats canadiens du régiment de Calgary, après \u00ab l'Operation Jubilee \u00bb, le 19 août 1942 (Avec la permission de Bibliothèque et Archives Canada/C-14160).

Vie d’après-guerre

John Foote reste dans l’armée jusqu’en 1948; il prend sa retraite alors qu’il est lieutenant-colonel. Il se lance en politique ontarienne et est élu membre du parlement provincial (MPP) sous la bannière des conservateurs progressistes dans le comté de Durham. Il sert jusqu’en 1959 et devient ministre de la Réforme des institutions démocratiques de 1950 à 1957 au sein du gouvernement du premier ministre Leslie Frost. Entre 1964 et 1973, il sert à titre de lieutenant-colonel honoraire des Rileys.

Mémoire

En 1982, la branche de la Légion royale canadienne où John Foote a vécu à Coburg, en Ontario, est nommée en son honneur. En 1989, les armoiries des Rileys à Hamilton sont renommées en son honneur. Des plaques à Barrie, en Ontario, et dans le parc Victoria Cross situé à Calgary commémore également sa bravoure.

Croix de Victoria
Instituée en 1856 par la Reine Victoria, la Croix de Victoria est la premi\u00e8re décoration militaire du Commonwealth récompensant des actes de courage. Elle honore des actes de bravoure exceptionnels face \u00e0 l'ennemi.

Lecture supplémentaire

  • Mark Zuehlke, Tragedy at Dieppe: Operation Jubilee, August 19, 1942 (2012).