John Murrell

John Murrell, auteur dramatique, librettiste, administrateur artistique, traducteur, directeur, acteur, enseignant (né le 15 octobre 1945 à Lubbock, Texas; mort le 12 novembre 2019 à Calgary, Alberta). John Murrell est un des auteurs dramatiques les plus célèbres et respectés au Canada. Ses pièces Waiting for the Parade, Farther West et The Faraway Nearby ont remporté chacune un prix Chalmers pour la pièce canadienne de l’année. Il était un excellent librettiste d’opéra et ses traductions de pièces de théâtre en anglais lui ont valu une réputation internationale. Il a aussi été directeur associé du Festival de Stratford, directeur de la Banff Playwrights Colony et de la section théâtre du Conseil des Arts du Canada et directeur artistique des arts dramatiques au Centre d’arts de Banff. Il a été reçu membre de l’Ordre d’excellence de l’Alberta et fait officier de l’Ordre du Canada. Il a reçu le prix Walter Carsen d’excellence en arts du spectacle du Conseil des Arts du Canada et le prix Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle pour l’ensemble de ses réalisations artistiques.



John Murrell
John Murrell, dramaturge, metteur en scène et acteur.

Éducation

John Murrell reçoit un baccalauréat en beaux-arts de la Southwestern University à Georgetown, Texas, en 1968. Il vient au Canada en 1969 et s’installe de manière permanente à Calgary en 1971. Il reçoit son diplôme d’enseignant en art dramatique de l’Université de Calgary en 1972.

Faits saillants de carrière

Sa première pièce, Haydn’s Head, remporte une compétition provinciale en 1971. Lorsque Power in the Blood remporte le prix Clifford E. Lee en 1975, John Murrell quitte l’enseignement à l’école publique et commence à écrire à temps plein. La même année, il devient citoyen canadien et est nommé auteur dramatique en résidence au Alberta Theatre Projects, à Calgary. Il présente pour la première fois A Great Noise, A Great Light (1976), une pièce consacrée à l’histoire des Prairies, à William Aberhart et à la crise des années 1930. L’Alberta Theatre Projects présente aussi la première de la pièce la plus populaire de John Murrell auprès du public canadien, Waiting for the Parade (1977). On y suit cinq femmes de Calgary qui doivent se débrouiller seules pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Waiting For the Parade apporte à John Murrell le premier de ses trois prix Chalmers pour la meilleure pièce canadienne. Elle sera montée à de nombreuses reprises au Canada et à l’étranger. Sa pièce qui connaît le plus grand succès, Memoir (1977), est une exploration sur les derniers jours de l’actrice Sarah Bernhardt. Elle a été traduite en 15 langues et présentée dans 26 pays, apportant à John Murrell une renommée internationale. Farther West (1982), une pièce troublante sur la quête de liberté d’une malheureuse travailleuse du sexe, pour laquelle il a aussi composé une trame musicale, lui vaut un autre prix Chalmers. Elle est suivie de New World (1984), une comédie spirituelle consacrée à une bizarre réunion de famille.

The Faraway Nearby (1995), consacrée à la vie de la peintre américaine Georgia O’Keefe, remporte à son tour un prix Chalmers. Ses pièces suivantes reflètent l’intérêt soutenu que John Murrell porte aux personnalités historiques dans le monde artistique. Democracy (1990), relatant une rencontre entre Walt Whitman et Ralph Waldo Emerson pendant la guerre de Sécession, reçoit en 1992 le prix de la meilleure pièce de la Canadian Authors Association et de la Writers Guild of Alberta. October (1988) met en scène l’actrice italienne Elenora Duse et la célèbre danseuse Isadora Duncan. Death in New Orleans raconte l’histoire de trois Canadiens qui se rendent en Nouvelle-Orléans. Sa première est montée par le One Yellow Rabbit Performance Theatre de Calgary au Traverse Theatre d’Édimbourg durant le Festival international des arts de 1998. La pièce remporte le premier prix du Fringe Festival pour nouveau texte remarquable.

Traduction et autres activités

John Murrell obtient également une renommée nationale et internationale en traduisant en anglais des pièces de Tchekhov, Ibsen, Rostand, Racine, Sophocle et Cocteau, ainsi que de la dramaturge québécoise Carole Fréchette. En 2001, il réalise une adaptation théâtrale pour jeune public de l’Odyssée d’Homère, qui est présentée en première au festival des arts de Banff. Aussi en 2001, John Murrell termine le livret pour la production de The Faerie Queen du Ballet British Columbia. Il poursuit aussi sa collaboration avec le chorégraphe John Alleyne, culminant avec la production de deux spectacles de danse, Orpheus du Ballet British Columbia, en 2002, et Tristan and Isolde pour le Ballet national du Canada en 2003.

En 2003, John Murrell collabore en tant que librettiste avec le compositeur John Estacio pour écrire l’opéra Filumena, commandé par le Banff Centre et la Calgary Opera Association. L’opéra, qui évoque l’histoire de la dernière femme pendue au Canada, a été monté à nouveau à Banff, Ottawa et Edmonton.

Résidences et postes administratifs

John Murrell travaille comme auteur dramatique en résidence au Theatre Calgary. Il est directeur adjoint du festival de Stratford (1978-1980), directeur de la Banff Playwrights Colony (1985-1989) et de la section théâtre du Conseil des Arts du Canada (1988-1992). Il est aussi directeur artistique des arts dramatiques au Banff Centre (1999-2007). En 2007, il quitte ce poste pour celui d’artiste émérite en résidence, créé pour lui en reconnaissance de son leadership et de sa contribution artistique au centre.

Honneurs

En reconnaissance de son énorme contribution à la danse, au théâtre et à la musique, John Murrell a reçu en 2002 le prestigieux prix d’excellence Walter Carsen pour les arts du spectacle. La même année, il a été reçu dans l’Ordre d’excellence de l’Alberta et a été fait officier de l’Ordre du Canada. L’Université de Calgary lui a octroyé un doctorat en droit honorifique en 2006. En 2008, il a reçu le Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle pour l’ensemble de ses réalisations artistiques. Simultanément, l’Office national du film a produit le court métrage biographique d’animation The Real Place (2009).

Prix

  • Prix Clifford E. Lee (Power in the Blood), Université de l’Alberta (1975)
  • Prix de théâtre canadien Floyd S. Chalmers (Waiting For the Parade), Fonds Chalmers (1980)
  • Prix de théâtre canadien Floyd S. Chalmers (Farther West), Fonds Chalmers (1987)
  • Meilleure pièce (Democracy), Canadian Authors Association (1992)
  • Meilleure pièce (Democracy), Writers Guild of Alberta (1992)
  • Prix de théâtre canadien Floyd S. Chalmers (The Faraway Nearby), Fonds Chalmers (1996)
  • Nouveau texte remarquable (Death in New Orleans), Premier prix du Fringe Festival (1998)
  • Prix pour l’ensemble d’une carrière en enseignement au Canada, Prix Gascon-Thomas (1998)
  • Prix d’excellence Walter Carsen pour les arts du spectacle, Conseil des arts du Canada (2002)
  • Membre, Ordre d’excellence de l’Alberta (2002)
  • Officier, Ordre du Canada (2002)
  • Prix du lieutenant-gouverneur de l’Alberta pour les arts (2005)
  • Doctorat honorifique en droit, Université de Calgary (2006)
  • Prix pour l’ensemble des réalisations artistiques, Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle (2008)
  • Never forget to look up the online HTML CheatSheet when you forget how to write an image, a table or an iframe or any other tag in HTML!