Robarts, John Parmenter



La Conf\u00e9d\u00e9ration de demain
La Conf\u00e9rence sur la Conf\u00e9d\u00e9ration de demain, en 1967, avec le premier ministre de l'Ontario (\u00e0 droite) et le premier ministre du Qu\u00e9bec, Johnson, marchant en t\u00eate \u00e0 Queen's Park, \u00e0 Toronto (Ont).

Robarts, John Parmenter

  John Parmenter Robarts, homme politique et premier ministre de l'Ontario de 1961 à 1971 (Banff, Alb., 11 janv. 1917 -- Toronto, 18 oct. 1982). En 1931, il déménage à London, en Ontario, et obtient son diplôme de l'U. de Western Ontario en 1939. Il sert dans la marine pendant la Deuxième Guerre mondiale, au cours de laquelle il est cité à l'ordre du jour, puis termine ses études de droit à Osgoode Hall. À son retour à London, il est élu conseiller municipal en 1950 et député conservateur à l'Assemblée législative en 1951. Il entre au Cabinet en 1958 et est nommé ministre de l'Éducation en 1959. Le 8 novembre 1961, il est assermenté premier ministre. Champion des libertés individuelles, il défend aussi les droits de la province contre les initiatives centralisatrices du gouvernement fédéral ainsi que le Canada contre les menaces sécessionnistes du Québec, ce qui le place au coeur des débats sur la Constitution canadienne. En 1967, il préside la conférence sur la Confédération de demain. Il prend sa retraite en 1971 et se joint aux conseils d'administration de plusieurs grandes sociétés, sert comme chancelier de l'U. de Western Ontario et, plus tard, de l'U. York, est président d'une commission royale sur la communauté urbaine de Toronto (1975-1976) et coprésident, avec J.L. PEPIN, de la COMMISSION DE L'UNITÉ CANADIENNE (1977-1979). En 1981, il subit plusieurs accidents cérébrovasculaires lors d'un voyage aux États-Unis. Après un long programme de rééducation, il se suicide le 18 octobre 1982.

Lecture supplémentaire

  • Allan K. McDougall, John P. Robarts: His Life and Government (1986); Jonathan Manthorpe, The Power & the Tories (1974).