Stephen Hirsch Stephen

John Stephen Hirsch, metteur en scène et administrateur (Siófok, Hongrie, 1er mai 1930 -- Toronto, 1er août 1989). Il immigre à Winnipeg en 1947. Après avoir terminé ses études à l'U. du Manitoba, il fonde les Muddiwater Puppets et une troupe de théâtre pour enfants.

Stephen Hirsch Stephen

John Stephen Hirsch, metteur en scène et administrateur (Siófok, Hongrie, 1er mai 1930 -- Toronto, 1er août 1989). Il immigre à Winnipeg en 1947. Après avoir terminé ses études à l'U. du Manitoba, il fonde les Muddiwater Puppets et une troupe de théâtre pour enfants. En 1957, il crée, avec Tom HENDRY, le Theatre 77, lequel fusionne avec le Winnipeg Little Theatre en 1958 pour devenir le MANITOBA THEATRE CENTRE (sous la direction artistique d'Hirsh). Cette compagnie devait servir de modèle pour un réseau de théâtre d'été régional dans l'ensemble du Canada.

De 1967 à 1969, il est codirecteur du FESTIVAL DE STRATFORD et, de 1974 à 1978, responsable des émissions dramatiques pour le réseau anglais de Radio-Canada. De1981 à 1985, il assume seul le rôle de directeur artistique du Festival de Stratford et défend le théâtre à une époque où son avenir est menacé. Entre ces diverses occupations, il supervise des productions pour le CENTRE NATIONAL DES ARTS à Ottawa, les Toronto Arts Productions, le Young People's Theatre et le SHAW FESTIVAL, ainsi que pour d'autres compagnies canadiennes et étrangères.

Plusieurs de ses productions américaines sont primées. Il remporte le Outer Circle Critics' Award pour Saint Joan, présentée au Lincoln Center (New York), un Obie Award pour AC-DC, présentée au Chelsea Theater (près de Broadway) et le Drama Critics' Award pour The Dybbuk (pièce qu'il a traduite et adaptée), présentée au Mark Taper Forum, à Los Angeles (1975).

Ses oeuvres sont aussi présentées au Tyrone Guthrie Theater (Minneapolis), au Seattle Repertory Theater et au Habimah Theatre (Tel Aviv). Après Stratford, il enseigne l'art dramatique à Yale. Il est aussi professeur invité et directeur à l'U. de Californie à San Diego et à la Southern Methodist University à Dallas. Sword of Gideon (1986) est le seul film dans lequel il a joué. Lorsqu'il meurt du SIDA, en 1989, de grandes vedettes et des personnalités du monde du spectacle se réunissent à Stratford, à Winnipeg et à Toronto pour lui rendre un hommage public. Des prix portant son nom sont décernés à de jeunes metteurs en scène de l'Ontario et à de jeunes dramaturges du Manitoba.


Lecture supplémentaire

  • Fraidie Martz and Andrew Wilson, A Fiery Soul: The Life and Theatrical Times of John Hirsch (2011).