Joe Mimran

Joseph (Joe) Mimran, homme d’affaires, consultant, créateur de mode, détaillant (né le 2 décembre 1952 à Casablanca, au Maroc). Joe Mimran est surtout connu pour avoir lancé les marques de mode Alfred Sung, Club Monaco et Joe Fresh, ainsi que pour sa participation à Pink Tartan, une ligne de vêtements conçue par Kimberly Newport-Mimran, sa deuxième femme. Joe Mimran est un associé de Gibraltar Ventures, une entreprise basée à Toronto qui investit dans les entreprises de technologie. Il est aussi un des dragons de la série Dragon’s Den sur CBC.

Joe Mimran
Joseph (Joe) Mimran
Joe Fresh - World MasterCard Fashion Week - le 24 octobre 2012

Jeunesse et éducation

Joe Mimran naît à Casablanca, au Maroc. En 1957, il émigre au Canada avec ses parents, Elie et Esther Mimran, et son frère aîné Saul, s’installant dans le quartier des rues Spadina et Harbord à Toronto. Sa mère, Esther, une couturière accomplie au Maroc, conçoit et fabrique des vêtements dans son studio de Toronto et habille ses garçons avec des costumes faits sur mesure inspirés par ceux portés par les grands acteurs hollywoodiens. Joe est fasciné non seulement par le processus de conception, mais aussi par les ventes. Adolescent, il travaille au département des ventes d’un petit atelier de tricotage, où il explore à la fois la fabrication et la conception. À 18 ans, alors qu’il étudie à l’Université York, il ouvre une petite galerie d’art qui remporte néanmoins un certain succès. Il part ensuite pour l’Université de Windsor, où il obtient un baccalauréat en administration des affaires en 1975. Joe Mimran devient ensuite un comptable agréé et est embauché par le cabinet comptable Coopers & Lybrand (maintenant PricewaterhouseCoopers).

« J’ai obtenu mon diplôme de comptable agréé avant de me lancer en affaires, et cela m’a aidé énormément. De nos jours, bon design et bonnes affaires vont ensemble. On ne peut pas concevoir dans le vide. On doit concevoir en prenant compte des niveaux de prix, des procédés de fabrication et de l’utilisation finale. J’ai eu la chance de l’approcher après avoir acquis de l’expérience en affaires. » – Joe Mimran pour le magazine PROFIT, 2008.

Ms. Originals

En 1976, Esther et Saul ouvrent une petite compagnie de confection de vêtements appelée Ms. Originals. Esther est responsable du design et Saul est responsable des ventes. Saul agrandit la compagnie et achète une petite usine dans le quartier de la mode de Toronto afin de répondre à la demande croissante. L’année suivante, Joe quitte son poste de comptable et se joint à l’entreprise familiale, gérant les opérations, les finances et la fabrication chez Ms. Originals. Tandis que les ventes de robes continuent d’augmenter, la compagnie remarque aussi une hausse dans la demande de tailleurs pour femmes. Ils tirent profit de cette tendance en fabriquant séparément les parties de costumes sur mesure afin de pouvoir les agencer. Ce changement notable, qui demande des coûts significatifs en design et en production est néanmoins couronné de succès partout en ville.

Monaco Group et Alfred Sung

En 1979, Joe et Saul mettent sur pied une nouvelle marque basée sur une esthétique plus moderne. Ils embauchent Alfred Sung, un designer chinois de 31 ans, qui est en train de produire sa propre gamme, Moon (lune). En 1980, Alfred Sung et les Mimran développent la collection Alfred Sung, qui est produite par Monaco Group, une marque récemment fondée. L’année suivante, la ligne est lancée dans tous les grands magasins en Amérique du Nord.

En 1983, Alfred Sung est surnommé le « Roi de la mode canadienne » sur la couverture du magazine Maclean’s. En quelques années, Alfred Sung lance une multitude de produits sous licence, incluant des parfums, des lunettes, des bijoux, des articles ménagers, des robes de mariée et des tenues pour hommes. La marque ouvre aussi une boutique phare dans le quartier cossu de Yorkville à Toronto.

En 1986, le Monaco Group entre en bourse, puis redevient privé en 1989, avec Dylex Limited comme partenaire financier. En 1991, le Monaco Group rachète 50 % d’intérêts dans l’entreprise. Peu après, ils ferment leur usine de fabrication et vendent leurs collections à l’Etac Fashion Apparel Group. Après la faillite d’Etac au milieu des années 1990, ils changent le nom de la compagnie, qui devient le Mimran Group. Le Mimran Group se lance plus tard dans les produits de magasin avec Zellers et la Compagnie de la Baie d’Hudson (2006).

Club Monaco

En 1985, Joe et une petite équipe du Mimran Group lancent la marque Club Monaco, qui est mise en production alors que les partenaires n’ont pas encore fini de confirmer ses magasins. Après avoir été refusé par des détaillants traditionnels comme La Baie et Eaton, qui considèrent qu’un concept unisexe ne convient pas à leurs magasins, Joe et compagnie créent leurs propres magasins indépendants sur Queen Street West à Toronto et à Hazelton Lanes à Yorkville.

Étant la seule marque canadienne verticalement intégrée jouissant de l’attraction du public, Club Monaco grandit rapidement, ouvrant 48 magasins en 48 mois. Joe consacre la plupart de son temps à cette entreprise, tandis que Saul se concentre sur Alfred Sung.

LE SAVIEZ-VOUS?
Le terme intégration verticale décrit une stratégie d’affaires dans laquelle une compagnie contrôle les différentes étapes de la production de son produit. Dans le cas de Club Monaco, Joe Mimran décide d’intégrer verticalement la compagnie afin de maintenir sa vision créatrice pour la marque.

La croissance de la marque ralentit quelque peu lors de la récession du début des années 1990, et limite sa gamme de couleurs à des tons neutres. Ce concept conduit à la revitalisation imprévue de la marque et à la création de Caban en 1999, un magasin de style de vie et d’articles ménagers centré sur l’esthétique du Club Monaco. En 1995, Club Monaco ouvre une boutique phare sur la Cinquième avenue à Manhattan et s’installe dans une section du Lillian Massey Building à Toronto, un célèbre bâtiment du cossu quartier de la mode. La compagnie entre en bourse l’année suivante.

Joe Mimran et Kimberley Newport-Mimran
Photo prise le 17 octobre 2011.

Vente à Polo Ralph Lauren

En 1999, Club Monaco possède 125 boutiques à travers le monde, notamment au Canada, aux États-Unis, au Japon et en Corée du Sud. À l’époque, les ventes annuelles de la compagnie s’élèvent à environ 90 millions de dollars américains, ce qui attire l’attention de Polo Ralph Lauren Corp. Polo acquiert Club Monaco et Caban pour environ 52 millions de dollars américains. Joe et Saul Mimran possèdent alors 22 % des actions de Club Monaco. Comme Joe l’explique au Toronto Staren 2009, « Tu passes des années et des années à travailler dur. Des fois c’est bon de savoir s’arrêter et de reprendre un peu son souffle ».

Joe est chargé de gérer la marque pendant sa période de transition, divisant son temps entre Toronto et New York pour superviser le processus. Tout en demeurant président et PDG de Club Monaco, ses responsabilités en tant qu’employé ne conviennent pas à Joe Mimran, qui quitte la marque et la compagnie après un an.

Consultant créatif et Pink Tartan

Mimran s’éloigne de la scène de la mode pendant quelques mois après son départ de Club Monaco et investit dans de nouvelles entreprises, notamment une firme de détaillants de lampes, une aciérieet un distributeur de marijuana médicale. Mais sa passion demeure le design de produits, et il ramène bientôt son attention à ce domaine. En 2001, il lance une firme de consultation de boutiques appelée Joseph Mimran & Associates, consacrée au design, au développement de produits et à la valorisation de la marque.

En 2002, Joe Mimran et Kimberley Newport-Mimran, sa deuxième femme, fondent Pink Tartan. Il s’agit d’une collection de prêt-à-porter pour femmes conçue par Kimberley Newport-Mimran. Elle crée aussi des uniformes pour plusieurs grandes firmes, notamment Porter Airlines (2006), 60 Thompson à New York, le bar Tropicana du Roosevelt Hotel à Hollywood, et pour l’équipe de conciergerie des magasins Holt Renfrew à travers le Canada (2010). À la fin de 2010, Pink Tartan ouvre son premier magasin phare à Yorkville.

Joe lance ensuite une série de nouveaux projets par le biais de sa société d’experts-conseils, notamment une marque de détaillant éphémère par le designer Paul Sinclaire (un ancien de Club Monaco) appelée Tevrow + Chase (2006-2008), ainsi que la collection domestique le Choix du Président, une série de produits ménagers pour Loblaws Companies Limited, et la marque de mode Holt Renfrew.

Joe Fresh et Loblaw Companies Limited

En 2004, l’équipe de direction de Loblaws Companies Limited embauche Mimran pour développer une marque de vêtements pour le marché de masse qui serait vendue dans leurs supermarchés à travers le Canada (voir George Weston Limited). L’idée est d’utiliser l’expertise de Mimran en design et en production afin de tirer profit de la tendance émergente de « mode massive » qu’on constate alors chez les détaillants H&M et Zara.

Joe Fresh
Joe Fresh - World MasterCard Fashion Week - le 24 octobre 2012

Joe Fresh Style voit le jour en 2006. C’est une marque aux prix relativement bas offrant des vêtements tendance pour les hommes et les femmes. La collection est présentée aux expositions bisannuelles de la semaine de la mode de Toronto de 2006 à 2014. En tant que directeur artistique, Joe Mimran élargit la marque pour couvrir diverses catégories de produits, notamment les vêtements pour enfants (2007), les tenues de nuit et les sous-vêtements (2007), les maillots de bain et les lunettes de soleil (2008), les cosmétiques (2008), les accessoires pour le bain (2009), le vernis à ongles (2010) et les produis optiques (2010).

La marque développe aussi des lignes de produits de partenariat, notamment une gamme de vêtements avec Barbie (2010) et des nouveaux uniformes pour Scouts Canada (2011). Avec une collection en constante expansion, Joe Fresh ouvre son premier magasin indépendant à Vancouver. L’année suivante, huit autres magasins indépendants ouvrent leurs portes à travers le Canada, et la première boutique internationale ouvre à New York.

En 2010, Joseph Mimran & Associates est embauchée pour administrer tous les produits généraux autres que la nourriture dans les magasins Loblaws, Real Canadian Superstore et les magasins Maxi & Cie, y compris Joe Fresh, la collection de produits ménagers le Choix du Président, les équipements d’extérieur Tera Gear et les produits d’exercice Jogi.

Gibraltar Ventures, Dragon’s Den et LXRandCo

En 2013, Joe Mimran cofonde Gibraltar Ventures, une société de placement spécialisée dans le secteur technologique. En 2015, il quitte ses fonctions à Joe Fresh, remarquant qu’après presque 10 ans il est temps pour lui de passer à autre chose. La même année, il participe pour la première fois à la série Dragon’s Den sur la chaîne CBC de Radio-Canada, où il est l’un des dragons éponymes.

En 2017, Gibraltar annonce l’acquisition de LXRandCo, un détaillant de sacs à main de luxe, de montres, de bijoux et autres accessoires d’occasion, basée à Montréal. À l’époque, le secteur des reventes connaît la croissance la plus forte parmi les aspects du marché du détail de luxe, et LXRandCo vend en moyenne 2 275 dollars en marchandise par pied carré dans ses emplacements de boutique-en-boutique à travers l’Amérique du Nord.

Vie privée

Joe Mimran a trois enfants avec sa première femme, Sharon Mimran, une designer d’intérieur reconnue. En 2000, il épouse Kimberley Newport-Mimran, qu’il rencontre lorsqu’elle devient directrice principale à Caban. Le couple donne ensuite naissance à un enfant. Joe Mimran et Kimberley Newport-Mimran possèdent des maisons à Toronto, à New York et à Palm Beach, en Floride.

Prix et distinctions

En 2000, Joe Mimran est honoré par Fashion Group International lors de leur gala Night of Stars. En 2009, Jow Mimran et Kimberley Newport-Mimran sont honorés au cinquième gala annuel de l’Annual Design Exchange. En 2015, il est intronisé au Hall des légendes de l’American Marketing Association.

Outre ses nombreux rôles créatifs, Joe Mimran a aussi été président du Fashion Design Council of Canada, l’organisme à but non lucratif derrière la Semaine de la mode de Toronto.