Junior Musical Club of Winnipeg | l'Encyclopédie Canadienne

article

Junior Musical Club of Winnipeg

Junior Musical Club of Winnipeg. Groupe de jeunes fondé en 1901 par Mary E. Grant du Women's Musical Club of Winnipeg. Jusqu'à sa dissolution, en 2008, le club donne la possibilité aux jeunes musiciens de se produire et de recevoir des bourses.

Junior Musical Club of Winnipeg

Junior Musical Club of Winnipeg. Groupe de jeunes fondé en 1901 par Mary E. Grant du Women's Musical Club of Winnipeg. Jusqu'à sa dissolution, en 2008, le club donne la possibilité aux jeunes musiciens de se produire et de recevoir des bourses.

En 1901, ses membres sont douze filles de 10 à 17 ans qui se réunissent à leur résidence même. Il suit le modèle du Women's Musical Club, dont les membres sont les présidentes honoraires du club des jeunes et supervisent les tâches administratives. Dans les premiers temps, les jeunes filles assument elles-mêmes les postes de présidente et de secrétaire mais, par la suite, la direction est complètement prise en main par les parents et les professeurs de musique.

Lors de l'adoption de sa première constitution, en 1919, le club a cent membres. Premier groupe musical de jeunes du Canada, il attire l'attention de jeunes musiciens d'autres villes, Brandon, Calgary et Thamesville, qui veulent fonder leur propre club et demandent des copies de la constitution du JMC de Winnipeg à cette fin. Dans les années 1930, les garçons peuvent en devenir membres et, en 1933, le nombre de membres culmine à 475. Pour loger le nombre croissant de ses membres, le club utilise, à partir de 1909, beaucoup de lieux publics plus vastes, notamment le luxueux hôtel Fort Garry et la salle Eva Clare de l'école de musique de l'Université du Manitoba.

À partir des années 1930, des membres du JMC donnent des prestations dans de nombreuses émissions de radio locales, en particulier, de 1959 à 2008, à CFAM Radio Southern Manitoba. À partir des années 1950, les meilleurs exécutants du club se produisent dans un récital annuel au Wednesday Morning Musicale. Un trophée du JMC est décerné à partir de 1932 au meilleur instrumentiste de neuvième année du Winnipeg Music Festival; il est accompagné d'un prix en argent à partir de 2002. Le lauréat du concours annuel de concerto du club a l'honneur de jouer avec l'Orchestre symphonique de Winnipeg ou, pendant les dernières années d'existence du club, avec le Winnipeg Youth Symphony. Le concert annuel du printemps, l'événement le plus important du JMC, voit le jour officiellement en 1944; en fait, il est le prolongement d'une pratique existant depuis les débuts du club et qui consistait à se réunir au printemps et à donner un concert. Lors de ce concert, on peut entendre les lauréats de l'année du concours de bourses du JMC (junior, intermédiaire et sénior) et du concours de composition; il est aussi habituel d'y entendre une prestation du lauréat du trophée JMC si cette personne est membre du JMC. Lors de ce concert annuel, le meilleur exécutant sénior reçoit le trophée CFAM - Radio Southern Manitoba et un prix en argent; le meilleur musicien intermédiaire a droit au trophée Margaret Hamilton Bach et le meilleur junior au trophée commémoratif Ruth Gordon.

Le JMC est actif dans la communauté et joue pour des refuges pour enfants, foyers d'aînés et d'autres organisations de bienfaisance. À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, le club ajoute, par patriotisme, O Canada et God Save the King au programme de ses concerts. En 1917, le JMC achète une obligation de la Victoire, qu'il transmet à une fiducie en 1938. Pour célébrer son centenaire en 2001, le club commande et publie lui-même le livre de Kirk King, A History of the Junior Musical Club of Winnipeg, 1901-2001.

Le manque de bénévoles et l'impression que le besoin justifiant l'existence du JMC est comblé par d'autres organisations mènent à la dissolution du club en 2008. Les fonds qui restent au JMC, environ 5000 $, sont donnés au Winnipeg Music Festival pour qu'il puisse toujours continuer à attribuer le trophée du Junior Musical Club et le prix en argent qui l'accompagne. D'anciens membres du JMC deviennent des musiciens professionnels renommés, entre autres Valdine Anderson, Emanuel Ax, Martin Beaver, Tracy Dahl, Laurie Duncan, Douglas Finch, Diedre Irons, Chantal Kreviazuk, David Moroz, Zara Nelsova, Victor Schultz, Gwen Thompson, Eric Wilson et Keri-Lynn Wilson.

Bibliographie

Kirk KING, A History of the Junior Musical Club of Winnipeg, 1901-2001, Winnipeg: Junior Musical Club (2001)

Lecture supplémentaire