Kanata

Kanata, localité non constituée dans la ville d'Ottawa de l'Ont., pop. 101 760 (recens. 2011), 86 632 (recens. 2006). Kanata était une ville de 1978 à 2001, année de sa fusion avec la ville d'OTTAWA.

Kanata, localité non constituée dans la ville d'Ottawa de l'Ont., pop. 101 760 (recens. 2011), 86 632 (recens. 2006). Kanata était une ville de 1978 à 2001, année de sa fusion avec la ville d'OTTAWA. Le secteur urbain de Kanata a déjà été primé en tant que « nouvelle ville ». L'entrepreneur William Teron la fonde en 1964, à l'ouest de la zone de verdure de la capitale. Le concept original de Teron relève autant de la sociologie appliquée que du développement urbain. Kanata devait à l'origine se composer de groupes de maisons réunis au sein de collectivités villageoises distinctes entourant un centre-ville et séparées par des espaces verts aménagés de façon naturelle.

Les fusions d'entreprises favorisent l'augmentation de la densité résidentielle. Des éléments importants du concept d'origine sont cependant conservés après que le canton de March de l'époque a formé un comité de planification bénéficiant de pouvoirs étendus d'amendement de projets de développement. Le plan initial accordait 120 ha à un espace de recherche et développement. Au cours de la révolution de la micro-informatique des années 70, Kanata devient un centre de haute technologie.

Des anciens employés de Recherches Bell-Northern, l'une des premières compagnies transplantées, mettent sur pied des entreprises telles que la Mitel Corporation, qui, née dans un sous-sol, devient rapidement une multinationale (voir INDUSTRIE DE L'ÉLECTRONIQUE). Le secteur rural de Kanata compte un lieu historique, Horaceville. Il s'agit du manoir d'Hamnett Pinhey (1784-1857), devenu aujourd'hui un musée de la municipalité d'Ottawa.


Liens externes