Kasemets, Udo

Udo Kasemets, compositeur, professeur et écrivain (Tallinn, Estonie, 16 novembre 1919). Après des études de musique en Estonie et en Allemagne, Udo Kasemets immigre au Canada en 1951, où il s'établit comme professeur, chef d'orchestre et critique de musique dans la région d'Hamilton et de Toronto.

Kasemets, Udo

Udo Kasemets, compositeur, professeur et écrivain (Tallinn, Estonie, 16 novembre 1919). Après des études de musique en Estonie et en Allemagne, Udo Kasemets immigre au Canada en 1951, où il s'établit comme professeur, chef d'orchestre et critique de musique dans la région d'Hamilton et de Toronto. En 1971, il entre à la faculté du département d'art expérimental de l'Ontario College of Art, où il enseigne jusqu'à sa retraite, en 1987, après quoi il est nommé chargé de cours invité émérite. En 1991, il reçoit un doctorat honorifique de l'Université York.

Depuis son arrivée au Canada, il fait valoir les occasions pour les interprètes et les spectateurs de participer au son musical et à sa création de nombreuses façons. En 1957, il fonde la Société Bach de Toronto et, l'année suivante, Musica Viva, dont les concerts juxtaposent de vieilles compositions européennes peu connues du Moyen Âge et de la Renaissance à des compositions contemporaines. Grand défenseur de l'avant-garde et des valeurs humanistes, Udo Kasemets organise la première série de concerts de musique nouvelle de Toronto (1962), puis dirige plusieurs évènements multimédias, dont le premier Toronto Festival of Arts and Technology (1968), des célébrations en l'honneur de John Cage et de Marcel Duchamp, et Counterbomb Renga, une chaîne pancontinentale de création de poésie et de musique contre l'armement nucléaire. Depuis 1960, son travail de compositeur est fortement empreint de l'esthétique du compositeur philosophe américain John Cage. S'inspirant du I-Ching ou, plus récemment, de structures de composition dérivées d'accords numériques naturels (systèmes solaire, saisonnier, stellaire et galactique), il explore, dans ses œuvres musicales et multimédias, la relation entre le compositeur, l'interprète et l'auditoire, la perception de chacun, ainsi que l'estompage de cette relation. Faisant toujours naître une réflexion, Udo Kasemets, dans certaines œuvres telles que Fractal Epitaph, réussit à obtenir une troublante et mystérieuse qualité. À sa retraite, il continue de composer et d'écrire des articles inspirants sur la musique, et sa musique est plus connue récemment grâce aux efforts du pianiste Stephen Clarke et du platiniste Tobias C. van Veen.