Katimavik

Katimavik est un programme de service destiné aux jeunes qui a été fondé en 1976 par le militant et écrivain Jacques HÉBERT et qui est financé, jusqu'en 1986, par le gouvernement fédéral.

Katimavik

Katimavik est un programme de service destiné aux jeunes qui a été fondé en 1976 par le militant et écrivain Jacques HÉBERT et qui est financé, jusqu'en 1986, par le gouvernement fédéral. Il remplace, dans une certaine mesure, la défunte COMPAGNIE DES JEUNES CANADIENS, mais s'en différencie en étant apolitique et en restant très indépendant du gouvernement. Entre 1977 et 1986, Katimavik compte au-delà de 1000 participants par an, et 4095 pour l'année 1984-1985. Durant l'hiver 1986, le gouvernement Mulroney propose l'abolition de Katimavik, ce qui pousse Jacques Hébert, devenu sénateur, à entreprendre un jeûne de 21 jours dans les couloirs du Sénat à Ottawa. Entre 1986 et 1995, Katimavik possède un centre de formation à Notre-Dame-de-l'Île-Perrot au Québec et en assure le fonctionnement. En 1994, Katimavik reprend ses activités. Avec presque 900 participants par an, c'est actuellement le principal programme destiné aux jeunes au Canada. Le soutien financier est assuré par le gouvernement du Canada, sous Patrimoine canadien.

Pendant neuf mois, les participants, âgés de 17 à 21 ans et qui viennent de toutes les provinces du Canada, vivent par groupe de 11. Ils apprennent l'anglais et participent à la vie communautaire dans trois provinces où ils acquièrent de l'expérience pratique en tant que bénévoles dans des projets locaux. Les participants développent leur compétence en leadership, approfondissent leurs connaissances en matière d'environnement, accomplissent des projets, se joignent à diverses activités et relèvent des défis stimulants.

Outre les avantages d'une formation diversifiée acquise par le biais du travail bénévole, l'expérience Katimavik offre à ses participants un apprentissage continu dans cinq domaines : leadership, deuxième langue, environnement, découverte culturelle et vie saine. Les participants reçoivent une allocation journalière de 3 $ et une bourse de 1000 $ quand ils terminent leur programme.