Ken Gass

Ken Gass, metteur en scène, dramaturge, producteur (Abbotsford, C.-B., 10 sept. 1945). Ken Gass est l'une des principales figures du développement du théâtre canadien.

Ken Gass

Ken Gass, metteur en scène, dramaturge, producteur (Abbotsford, C.-B., 10 sept. 1945). Ken Gass est l'une des principales figures du développement du théâtre canadien. En tant que directeur artistique et fondateur de l'influent FACTORY THEATRE de Toronto en 1970, il fait vœu « de se défaire de l'objet transitionnel qu'est notre éducation coloniale » et de ne produire que des œuvres canadiennes, mandat que ce théâtre remplit à ce jour.

En 1967, Ken Gass obtient un baccalauréat ès arts spécialisé en théâtre de l'Université de la Colombie-Britannique et, en 1968, il s'installe à Toronto pour enseigner l'anglais à l'école secondaire. Bien que d'autres théâtres adoptent rapidement une politique d'œuvres exclusivement canadienne, le Factory Theatre Lab (comme on l'appelle à l'époque) devient très vite connu comme la « maison » du dramaturge canadien et un foyer du théâtre expérimental.

Pendant son premier mandat en tant que directeur artistique (1970-1979), Ken Gass participe au lancement des carrières de dramaturges tels que David Freeman, Larry Fineberg, Michael HOLLINGSWORTH et George F. WALKER et travaille avec des metteurs en scène tels que Bill GLASSCO, Paul Bettis et Eric Steiner.

Parmi les pièces qu'il produit lui-même au cours de cette période figurent Hurray for Johnny Canuck (1974), The Boy Bishop (1976) et Winter Offensive (1977), une pièce controversée dont l'action se déroule dans l'Allemagne nazie et l'atmosphère est saturée de sexe et de violence. La pièce est vertement critiquée et on réclame que soit interrompu le financement public du Factory Theatre, ce qui, par la suite, amène Gass à démissionner.

Il occupe ensuite un poste de maître de conférence, à titre de comédien et de metteur en scène au programme d'art dramatique de l'University College à l'Université de Toronto, poste qu'il occupe pendant plus de 30 ans (un de ses premiers étudiants est le metteur en scène Daniel Brooks). Il enseigne également au George Brown College, à l'Université Brock ainsi qu'à l'Université York.

En 1984, Ken Gass fonde le Canadian Rep Theatre, qui présente la première production hors Québec de Robert LEPAGE et la première de deux de ses propres pièces, Claudius (1993) et Amazon Dream (1995). En 1997, il reprend la direction du Factory Theatre, au bord de la faillite.

Il se fait le champion de la diversité raciale en produisant des pièces écrites par des Autochtones, des Canado-asiatiques et des Noirs. Il est à ce jour très actif en tant que directeur artistique. Au nombre de ses réalisations, on compte A Short History of Night de John MIGHTON et fareWel de Ian Ross (1999), Belle de Florence Gibson (2000, 2002 et au NATIONAL ARTS CENTRE, 2002), Leisure Society de FRANÇOIS ARCHAMBAULT (2005, récipiendaire du PRIX DORA pour la mise en scène remarquable) et plusieurs pièces de George Walker, dont la série Suburban Motel, Beyond Mozambique (2008) et Tough! (2010).

Ken Gass écrit des scénarios pour la CBC-TV (télévision anglaise de la SRC) et travaille longuement pour la radio, notamment à l'émission expérimentale Terror, pour la BBC (1981). Il poursuit l'écriture de Bethune Imagined, dont la première est présentée au Factory Theatre en 2010.

Il remporte plusieurs prix : le Dora Silver Ticket Award pour l'œuvre de toute une vie (1997), le prix George Luscombe pour son engagement à titre de mentor ainsi que le Toronto Arts Award (tous deux en 2001) et le Premier's Award for Excellence in the Arts (2010).

Ken Gass est le père du réalisateur de film et scénariste Ed Gass-Donnelly.