Kilburn, Nicholas (Weldon)

Nicholas (Weldon) Kilburn. Bassoniste, professeur (Toronto, 21 juin 1932, décès le 31 juillet 2007 à Cobourg, en Ontario). Il étudia d'abord le piano et, par la suite, il suivit des cours de basson au Lawrence Park Collegiate. Son mentor fut G. Roy Fenwick.

Kilburn, Nicholas (Weldon)

Nicholas (Weldon) Kilburn. Bassoniste, professeur (Toronto, 21 juin 1932, décès le 31 juillet 2007 à Cobourg, en Ontario). Il étudia d'abord le piano et, par la suite, il suivit des cours de basson au Lawrence Park Collegiate. Son mentor fut G. Roy Fenwick. Ses professeurs au RCMT (1948-1951) furent Elver Wahlberg (basson), Weldon Kilburn (piano), Samuel Dolin (matières théoriques et harmonie) et John Weinzweig (orchestration). Il étudia également le basson avec Raymond Allard (New England Conservatory, 1951) et Sol Schoenbach (Curtis Institute, 1952-1955). Kilburn fut membre de l'orchestre du Ballet national du Canada (1955-1958) et de l'Orchestre symphonique de la SRC (1955-1959). Il se joignit au Toronto Symphony Orchestra en 1959 comme basson solo, poste qu'il partagea avec Christopher Weait à partir de 1968, et devint basson solo associé en 1986. Ses exécutions comme soliste incluent la création d'Isometric Variables de Dolin avec l'Orchestre Hart House (1959), la première exécution complète du Divertimento no 3 de Weinzweig avec l'Orchestre symphonique de la SRC (1961), et des exécutions avec le TS du Concerto pour basson de Mozart (1965) et de la Sinfonia concertante op. 84 de Haydn (1978). En 1968, il enregistra la première exécution en Amérique du Nord du Concerto pour basson et cordes, d'André Jolivet. Il s'est également produit en concert et il a enregistré comme membre du Quintette à vent de Toronto (1955-1970). Professeur à l'Université de Toronto (1955-1978), Kilburn a enseigné notamment à Mitchell Clarke, William Douglas, James McKay, Gordon Slater et Norman Tobias. Sa première femme fut la soprano Ilona Kombrink.

En 1981, il reçut la médaille du Conseil canadien de la musique en reconnaissance de sa participation à la vie musicale au Canada. En 1978 et 1979, il fut président de l'Organisation des musiciens d'orchestres symphoniques du Canada.

Voir aussi Michael Kilburn et Paul Kilburn, ses frères.

Écrits

Nicholas Kilburn, « Orchestras : a matter of training and boards », Musicanada, 50 (oct. 1983)

« Our orchestras : need young Canadians apply? », Musicanada (juill. 1985)

Bibliographie

Blaik KIRBY, « Kilburn's musical dynasty », Toronto Daily Star (17 mars 1962)

« Nicholas Kilburn receives Canada [sic] Music Council award », Newsletter de l'OMOSC IV (avril-mai 1981)

Wendy LABBETT, « Nicholas Kilburn », TS News (mars-avril 1985)


Lecture supplémentaire

  • Kirby, Blaik. 'Kilburn's musical dynasty,' Toronto Daily Star, 17 Mar 1962

    'Nicholas Kilburn receives Canada [sic] Music Council award,' OCSM Newsletter, vol 4, Apr-May 1981

    Labbett, Wendy. 'Nicholas Kilburn,' TS News, Mar-Apr 1985