Killarney

Killarney, municipalité de l'Ontario; pop. 505 (recens. 2011), 459 (recens. 2006); const. en 1999. Killarney est située le long du chenal Killarney, sur la rive nord de la BAIE GEORGIENNE, à proximité du PARC PROVINCIAL KILLARNEY.

Killarney, municipalité de l'Ontario; pop. 505 (recens. 2011), 459 (recens. 2006); const. en 1999. Killarney est située le long du chenal Killarney, sur la rive nord de la BAIE GEORGIENNE, à proximité du PARC PROVINCIAL KILLARNEY. Le village est né de la fusion du canton de Rutherford et George Island (constitué en 1929) et de cantons environnants non constitués.

En 1820, Étienne Augustin de la Morandière y établit un poste de traite des fourrures. Les Ojibwés appellent l'endroit Shebahonaning (« passage à canot »), en raison du chenal, mais la localité prend plus tard le nom de la ville de Killarney, en Irlande. À ses débuts, l'économie de l'endroit repose sur la coupe du bois, la pêche et l'exploitation minière. La pêche commerciale du corégone et du touladi (truite de lac) amène la prospérité, mais elle tombe en sérieux déclin dès 1950. Au début des années 1960, une autoroute reliant Killarney à la Transcanadienne ouvre la région au tourisme. Aujourd'hui, l'économie du village dépend des activités touristiques liées à la proximité du parc provincial Killarney et à la navigation de plaisance dans la baie Georgienne.