Kingston Choral Society

Kingston Choral Society. Choeur d'amateurs de 100 voix fondé en 1953 par Graham George.

Kingston Choral Society

Kingston Choral Society. Choeur d'amateurs de 100 voix fondé en 1953 par Graham George. Société affiliée à l'Orchestre symphonique de Kingston, la Kingston Choral Society fait ses débuts en présentant La Création, de Haydn, le 12 avril 1954, avec le New Symphony Orchestra of Kingston (devenu l'Orchestre symphonique de Kingston vers 1963). Ont suivi Graham George, à la tête de ce chœur, les directeurs suivants: Lloyd Zurbrigg (1957-1958), F.R.C. Clarke (1958-1977), Margaret McLellan (1977-1980), Rudolph Schnitzler (1980-1982) et Brian Jackson (1982-1991). Glen Fast succède à Jackson en 1992 et est assisté des chefs de chœur Mark Sirett, en 1996, et Ian Juby, à partir de 1998. Les accompagnateurs comprennent Leonore Black, Margaret McKendry, Pamela Davidson, Leslie Flynn, Allison Gagnon et Michel Szczesniak.

Représentations et répertoire

La Kingston Choral Society donne de trois à cinq concerts par an avec l'Orchestre symphonique de Kingston au Grant Hall (Université Queen's), au Grand Theatre et aux cathédrales St-George et St-Mary. La société interprète un bon nombre d'œuvres importantes parmi lesquelles la Messe en si mineur, de Bach, la IXe Symphonie, de Beethoven, The Dream of Gerontius, d'Elgar, Carmina Burana, de Carl Orff, A Sea Symphony et Flos Campi, de Vaughan Williams, et le Requiem, de Verdi. À partir de 1998, le chœur donne aussi des représentations en concert, présentées par Stuart Hamilton, de Fidelio de Beethoven, de Carmen, de Bizet, de Madama Butterfly, de Puccini, et de La Traviata, de Verdi. La représentation de 1974 avec l'Orchestre du Centre national des arts sous Mario Bernardi, à CBC Tuesday Night, et les performances avec les chefs invités Alexander Brott et Nicholas Goldschmidt ainsi que les solistes Maureen Forrester, Jean Stilwell, Theodore Baerg, Russell Braun et Measha Brueggergosman.

En plus du répertoire classique occidental, la Kingston Choral Society maîtrise nombre d'œuvres de compositeurs canadiens. En 1964, Godfrey Ridout, chef invité, présente un programme exclusivement canadien. Le chœur interprète, par la suite, des œuvres de Sir Ernest MacMillan et de R. Murray Schafer. Entre autres, le 11 mars 1973, le chœur crée le Festival Te Deum, de F.R.C. Clarke, œuvre commandée par l'Orchestre symphonique de Kingston pour souligner le tricentenaire de la ville, ainsi que la Messe de Requiem, de Healey Willan, achevée et orchestrée par Clarke, en 1988. Le choeur se produit aussi dans le cadre du Festival choral international 1989 au cours d'un spectacle diffusé par la SRC. En 2002, la Kingston Choral Society et l'Orchestre symphonique de Kingston créent le dernière œuvre commandée de Sril Irving Glick.