Kirkland Lake

Kirkland Lake, ville de l'Ont.; pop. 8133 (recens. 2011), 8248 (recens. 2006); const. en 1972. Kirkand Lake est située à 241 km au nord-ouest de North Bay.

Kirkland Lake, ville de l'Ont.; pop. 8133 (recens. 2011), 8248 (recens. 2006); const. en 1972. Kirkand Lake est située à 241 km au nord-ouest de North Bay. Nommée en l'honneur de Winnifred Kirkland, secrétaire au ministère des Mines de l'Ontario, la ville est construite autour d'un lac où l'on a déversé les résidus des mines d'OR qui l'ont rendue célèbre. Bien que sir Harry OAKES ne soit pas le premier prospecteur dans le district au cours de l'été 1911, il est cependant responsable avec d'autres, comme Bill Wright et les frères Tough, de la découverte et de l'exploitation de mines d'or dans les gisements de Lake Shore, de Wright Hargreaves et de Kirkland Minerals, qui favorisent la croissance et la prospérité de la ville durant les années 20 et 30.

Quand la Deuxième Guerre mondiale éclate, la population atteint presque 25 000 habitants. Les fluctuations à la baisse du prix de l'or ralentissent par la suite l'économie de la ville, même si le déclin est moins important dans les années 60 et 70, en raison du tourisme et de l'exploitation du minerai de fer. L'exploitation des mines d'or connaît un regain de vie dans les années 80, avec la découverte de nouveaux champs aurifères à Harker (canton d'Holloway) et le forage du puits no 3 à monte-charge unique de la mine Lac Minerals (division Macassa) jusqu'à une profondeur de plus de 2200 m.


Lecture supplémentaire

  • S.A. Pain, Three Miles of Gold: The Story of Kirkland Lake (1960).