Kraus, Greta

Greta Kraus. Claveciniste, pianiste, accompagnatrice, professeure, naturalisée canadienne 1944 (Vienne, 3 août 1907 - Toronto, 30 mars 1998). Elle entre à l'Académie de musique de Vienne en 1923 et reçoit un diplôme de professeure de musique en 1930.

Kraus, Greta

Greta Kraus. Claveciniste, pianiste, accompagnatrice, professeure, naturalisée canadienne 1944 (Vienne, 3 août 1907 - Toronto, 30 mars 1998). Elle entre à l'Académie de musique de Vienne en 1923 et reçoit un diplôme de professeure de musique en 1930. Ses principaux professeurs sont Hans Weisse (analyse, histoire et piano, 1924-1931) et Heinrich Schenker (analyse, 1931-1934). Pendant ses études, elle effectue une analyse de l'Étude en fa majeur , op. 10, no8, de Chopin, et de Five Graphic Music Analyses, de Schenker. Après avoir commencé une carrière de pianiste, elle fait ses débuts en qualité de claveciniste soliste en 1935 dans un récital-causerie pour la Société Bach de Vienne, et comme membre d'un ensemble en 1936 dans une version pour huit instruments de L'Offrande musicale de Bach dirigée par Hermann Scherchen. En 1937, elle joue à Londres avec le Boyd Neel Orchestra et sur les ondes de la BBC. Elle se fixe à Hawkesbury, en Ontario, l'année suivante et, à la suite de l'acceptation d'un poste de professeure au Havergal College de Toronto (une école secondaire), elle s'installe à Toronto, en 1939. Elle devient une claveciniste recherchée comme soliste, duettiste (avec Arnold Walter), chambriste et accompagnatrice en concert et sur les ondes de la SRC. Elle joue la basse continue lors de présentations du Messie, de la Passion selon saint Matthieu, de laPassion selon saint Jean et de la Messe en si mineur sous la direction de sir Ernest MacMillan au Massey Hall de Toronto (1942-1956). Elle se joint aux violonistes David et Igor Oistrakh lors de leurs passages au Canada en 1964. Spécialiste de la musique de Bach, elle interprète aussi de la musique pour clavecin du XXe siècle, dont les concertos de Poulenc et Frank Martin.

Kraus fonde le Toronto Baroque Ensemble (1958-1963) composé d'Elizabeth Benson Guy, soprano, Nicholas Fiore, flûte, Donald Whitton, violoncelle, et Corol McCartney, violon. Avec le flûtiste Robert Aitken, elle forme, en 1965, le duo Aitken-Kraus, actif jusqu'en 1986. Au lendemain d'un concert de Kraus et Aitken au Saint Lawrence Centre à Toronto, le critique John Kraglund écrit : « Elle demeure toujours la plus remarquable claveciniste au Canada... Quiconque est familier avec la plupart des clavecinistes d'aujourd'hui, au Canada comme ailleurs, se demandera sans doute ce qui peut en distinguer un en particulier, la plupart produisant une sonorité d'une excessive sobriété, manquant d'imagination et disposant d'instruments d'étain. C'est sur ce plan que Mlle Kraus est différente. L'étain semble absent de son clavecin, lequel projette une sonorité puissante et chaleureuse... aucunement associée au clavecin. Ce qui est aussi important lorsqu'elle joue, c'est que toutes les œuvres baroques ne donnent pas l'impression d'appartenir à une même école » (Globe and Mail, Toronto, 11 décembre 1976). Kraus se produit également comme pianiste et joue avec plusieurs musiciens éminents. En 1979, elle est la collaboratrice de Lois Marshall lors d'une mémorable audition du cycle Die Schöne Müllerin, de Schubert, à la Hart House, Toronto, ainsi que lors d'un récital Hugo Wolf deux ans plus tard.

Kraus commence à donner des leçons de piano particulières en 1939, est répétitrice pour le lied et la musique de chambre et enseigne le clavecin, l'accompagnement et l'interprétation de la musique baroque à temps plein au Royal Conservatory of Music of Toronto (auj. Conservatoire royal de musique), de 1943 à 1969, et à l'Université de Toronto, de 1963 à 1976, et à temps partiel depuis lors. On compte parmi ses élèves Douglas Bodle, Austin Clarkson, Elizabeth Keenan, R. Murray Schafer, Patrick Wedd et Valerie Weeks. Au nombre des chanteurs dont elle est la répétitrice figurent Elizabeth Benson Guy,Ingemar Korjus, Andrew MacMillan, Mary Morrison, Gary Relyea, Roxolana Roslak et Teresa Stratas.

Elle succède à Ernesto Barbini (1963-1976) à la direction du Collegium Musicum (Toronto), destiné aux étudiants avancés de la faculté qui veulent acquérir le style propre à l'interprétation de la musique baroque. Elle donne également des classes de maître au Centre d'arts de Banff, à la Shawnigan Summer School of the Arts et à plusieurs universités. Elle est citée par l'Ontario Confederation of University Faculty Associations pour « contribution exceptionnelle à l'enseignement universitaire » (1973), est nommée « femme exceptionnelle de la province d'Ontario » (1975), et reçoit le Toronto Arts Award (1990) et l'Order of Ontario (1991). En 1992, elle devient membre de l'Ordre du Canada et poursuit l'enseignement et la répétition jusqu'à quelques mois avant sa mort. La carrière de Greta Kraus se distingue par une rare combinaison d'érudition, d'interprétation vivante, d'habileté technique et de talent pédagogique. Son clavecin est conservé à la Bibliothèque nationale du Canada. Kraus est mariée au chimiste Erwin Dentay.

Discographie

Bach Fantaisie chromatique et fugue, Aria variata : 1954; Hallmark RS-5.

-Partita en si mineur : v. 1960 : RCI 210.

Mozart Variations en ré, Scarlatti 4 Sonates : 1952; Hallmark RS-2.

Schubert Die schöne Müllerin : Marshall sop; 1996 [1979]; CBC Records, PSCD 2010.

J.S. Bach Greta Kraus Plays Bach : 1998 [1954-1969]; CBC Records, PSCD.

Voir aussi DISCOGRAPHIES d'Aitken, Chœur Mendelssohn de Toronto, Guy et Marshall.

Bibliographie

Dorothy MILNE, « Greta Kraus, Canada's eminent harpsichordist », CRMA, V (oct.-nov. 1946).

Christopher HARRIS, « A generous inspiration to youthful musicians », Globe and Mail (Toronto, 26 sept. 1990).

Harvey SACHS, « She shall have music », Saturday Night (juill.-août 1994).

« Greta Kraus on CBC records », site web : http :cbcrecords.cbc.ca.


Lecture supplémentaire

  • Milne, Dorothy. 'Greta Kraus, Canada's eminent harpsichordist,' CRMA, vol 5, Oct-Nov 1946

    Harris, Christopher. 'A generous inspiration to youthful musicians,' Toronto Globe and Mail, 26 Sep 1990.

    Sachs, Harvey. "She shall have music," Saturday Night, July/Aug 1994

    "Greta Kraus on CBC records." Web site: http://cbcrecords.cbc.ca