La Guerre, Yes Sir!

La Guerre, Yes Sir! (1968), le premier roman de Roch Carrier et aussi le plus connu, est une fable surréaliste dont l'action se situe dans le Québec rural pendant la Deuxième Guerre mondiale.

La Guerre, Yes Sir! (1968), le premier roman de Roch Carrier et aussi le plus connu, est une fable surréaliste dont l'action se situe dans le Québec rural pendant la Deuxième Guerre mondiale. L'auteur fait de la crise de la conscription une allégorie des relations tragiques entre Français et Anglais, fortement marquées par la peur et la haine. La veillée mortuaire et les funérailles du héros de guerre Corriveau constituent la trame du roman. Bérubé, l'ami de Corriveau, bat son épouse Molly, une prostituée de Terre-Neuve, tandis que les villageois attaquent ses officiers, les soldats anglais qui ont rapporté le corps. D'autres scènes sont violentes dans les faits décrits et la langue utilisée : Joseph se tranche la main pour échapper à la conscription, tandis qu'Amélie mène au doigt et à l'oeil son mari déserteur et Arthur l'insoumis, deux lâches qu'elle aime pourtant. La vision cauchemardesque de Carrier décrit le paysan et son langage d'une manière réaliste mais avec compassion. Le roman a été traduit en anglais par Sheila Fischman (1970) et adapté pour la scène en français (1970) et en anglais (1972).


Les oeuvres sélectionnées de
La Guerre, Yes Sir!