Bernard-R. Laberge

Bernard-R. Laberge (La Berge, LaBerge). Impresario, organiste, pianiste, critique (Québec, 11 octobre 1891, naturalisé amér. 1940 - New York, 28 décembre 1951). Il fit ses études à Rimouski, N.-B., au séminaire de Rimouski et à l'Université Laval.

Bernard-R. Laberge

Bernard-R. Laberge (La Berge, LaBerge). Impresario, organiste, pianiste, critique (Québec, 11 octobre 1891, naturalisé amér. 1940 - New York, 28 décembre 1951). Il fit ses études à Rimouski, N.-B., au séminaire de Rimouski et à l'Université Laval. Reçu à la Chambre des notaires en 1918, il ouvrit une étude à Montréal tout en travaillant l'orgue et le piano et en faisant de la critique musicale au quotidien Le Canada. À la suite d'un concert du ténor Paul Dufault dont il avait fait le compte rendu, ce dernier lui offrit d'organiser sa tournée transcanadienne, ce que Laberge réalisa en 1919 en association avec Henry Michaud. Il ouvrit par la suite une agence de concerts à Montréal et, en 1926, l'Administration Bogue-Laberge avait des bureaux à Montréal et à New York. En collaboration avec Pro-Musica, société fondée à New York en 1920 par le pianiste E. Robert Schmitz, il fit venir en Amérique du Nord les compositeurs Milhaud, Ravel, Honegger, Schmitt, Prokofiev, Tansman, Respighi et plusieurs autres jusqu'en 1932. Mais il s'intéressait avant tout à l'orgue et à la musique de chambre et fut un véritable pionnier dans ces domaines. Il organisa notamment les tournées de Joseph Bonnet, Marcel Dupré (intégrale de l'oeuvre pour orgue de Bach en 10 récitals à Montréal en 1923), Louis Vierne, André Marchal, Fernando Germani, Günther Ramin, Carl Weinrich, Flor Peeters, Charles Courboin, sans compter celles de nombreux organistes nord-amér. dont le Canadien Bernard Piché. On lui doit la venue en Amérique des quatuors à cordes Pro Arte, Roth, Pascal, Paganini, Hongrois; le Nuovo Quartetto Italiano, le Trio Pasquier, le Quatuor belge à clavier, l'ensemble Pro Musica Antiqua, etc. Au nombre des artistes qu'il a représentés, on remarque les pianistes E. Robert Schmitz, Édouard Risler, Clara Haskil, Yvonne Hubert, Léo-Pol Morin, Ross Pratt, le violoniste Mischa Elman, le violoncelliste Marcel Hubert, le harpiste Marcel Grandjany ainsi que les chanteurs Jean Riddez et Vladimir Rosing. Frère du critique musical à La Patrie, Dominique Laberge, il avait épousé l'organiste Claire Coci. En 1951, il était décoré de la Croix de chevalier de la Couronne de Belgique. À sa mort, son entreprise fut acquise par l'impresario new-yorkais Henry Colbert et continua jusqu'en 1962 sous le nom de Colbert-LaBerge Concert Management.


Lecture supplémentaire

  • Prévost, Roland. 'Un Canadien qui nous fait honneur, Bernard La Berge,' P-T, Feb 1947

    Dion-Lévesque, Rosaire. Silhouettes franco-américaines (Manchester, NH 1957)