Lac Agassiz

Le lac Agassiz était le plus grand lac glaciaire en Amérique du Nord.

Le lac Agassiz était le plus grand lac glaciaire en Amérique du Nord. Formé il y a 11 500 ans, devant l'Inlandsis laurentidien qui se retirait vers le nord-est et qui agissait comme barrage, le lac Agassiz recouvrait une bonne partie du Manitoba, le nord-ouest de l'Ontario, certaines régions de l'est de la Saskatchewan et du Dakota du Nord, et le nord-ouest du Minnesota. À sa taille maximale, il mesurait environ 1500 km de long sur plus 1100 km de large et atteignait une profondeur de 210 m. Son évolution est complexe à cause des mouvements de l'inlandsis, dont les récurrences influaient sur les niveaux du lac et sur ses systèmes de drainage. On a relevé plusieurs émissaires et environ 35 crêtes de plage de différents niveaux. Certaines d'entre elles, comme l'importante crête de plage Campbell, au Manitoba, peuvent être suivies sur des centaines de kilomètres.

Au cours des 500 premières années, les eaux s'écoulaient vers le sud par la vallée de la rivière Minnesota. Lorsque le retrait glaciaire s'est déplacé vers le nord-ouest de l'Ontario, le niveau du lac s'est abaissé et son écoulement a bifurqué vers l'est, dans le lac Supérieur, par l'intermédiaire d'émissaires situés dans le bassin du lac Nipigon. Il y a lieu de croire qu'il s'est aussi drainé vers le nord-ouest, dans l'océan Arctique, via le fleuve Mackenzie.

Il y a environ 9900 ans, une récurrence glaciaire a bloqué l'écoulement des eaux du lac à l'est, ce qui l'a ramené à son niveau initial. Entre 400 ans et 700 ans plus tard, l'inlandsis a fondu rapidement et le drainage a repris vers l'est. Quand la déglaciation s'est poursuivie, le niveau du lac a diminué et le trop-plein s'est écoulé à travers le nord de l'Ontario, vers la vallée du fleuve Saint-Laurent. Le drainage définitif a eu lieu il y a environ 7700 ans, vers le nord, dans la baie d'Hudson. Le lac WINNIPEG est l'un des derniers vestiges du lac Agassiz. L'ancien bassin du lac et ses sédiments sont aujourd'hui des terres agricoles fertiles.

Voir aussiGLACIER; GLACIATION.


Lecture supplémentaire

  • J.T. Teller and Lee Clayton, eds, Glacial Lake Agassiz (1983).