Festival international de musique baroque de Lamèque

Festival international de musique baroque de Lamèque. Manifestation annuelle se tenant les fins de semaine de juin et juillet, sur l'île de Lamèque - au large de la côte nord-est du Nouveau-Brunswick.

Festival international de musique baroque de Lamèque

Festival international de musique baroque de Lamèque. Manifestation annuelle se tenant les fins de semaine de juin et juillet, sur l'île de Lamèque - au large de la côte nord-est du Nouveau-Brunswick. L'idée naquit en 1971, après un concert donné en l'église paroissiale de Sainte-Cécile-de-Petite-Rivière-de-l'Île (construite en 1913), dont l'acoustique est excellente et où les concerts se déroulaient encore en 1991. Le festival fut lancé en 1976 par Matthieu Duguay (claveciniste originaire de Lamèque, toujours dir. artistique en 1991) et Gérard Leduc : on présenta l'intégrale de l'œuvre de Bach pour flûte et clavecin, tandis que Duguay et François Codère donnaient les premières classes de maître, qui furent assurées plus tard par Lorna Glover (violon baroque, 1984) et Marion Verbruggen (flûte à bec, 1991). Furent d'abord invités, entre autres, Anne Dugas Horsman (clavecin) et René Noël (soprano) en 1977, et les Américains Elijah Potash (viole de gambe) et Robert Hill (clavecin) en 1978. Des problèmes financiers empêchèrent le festival de se dérouler en 1979, mais l'année 1980 n'en fut que plus belle, avec Scott Ross, l'Ensemble Forlane de Paris, l'Ensemble polyphonique de Québec, les organistes Pierre et Louise Bouchard, le luthiste Sylvain Bergeron et la soprano Vivian LeBlanc. L'ascension se poursuivit dans les années 1980, avec des groupes canadiens et étrangers (Hollande, Belgique, France, Angleterre, Allemagne, États-Unis) se produisant en général avec des instruments d'époque. Le CAC, la SRC et des résidants de l'île ont apporté leur concours. Le concert de gala « Vienne 1820 : l'avènement du Romantisme » (1990) figurait au programme de l'émission télévisée « Les Beaux Dimanches », à l'occasion du 15e anniversaire du festival, avec Malcolm Bilson (piano), Stanley Ritchie (violon), David Miller (alto), Myron Lutzke (violoncelle) et Michael Willens (contrebasse). Parmi d'autres interprètes et groupes renommés ayant participé à cette manifestation, notons le Toronto Consort, l'Ensemble de baryton Eisenstadt, Musica Antiqua Köln, l'Ensemble Nouvelle-France, l'Ensemble Claude-Gervaise, les clavecinistes Colin Tilney, Hank Knox et Blandine Verlet, les chanteurs Suzie LeBlanc, Nigel Rogers et Danielle Forget, et le Théâtre acadien de Caraquet. Composé de choristes appartenant à diverses paroisses de l'île, le choeur Mission Saint-Charles, qui prit le nom de la mission jésuite installée sur l'île voisine de Miscou, fut formé pour répondre aux besoins du festival. Il a été dirigé par Andrew Parrott (1987-90) et Homero Ribeiro de Magalhaes (France), invité en 1991. Si Bach a toujours été à l'honneur, l'on joue régulièrement les œuvres d'autres compositeurs baroques - Buxtehude, Couperin, Haendel, Purcell, Rameau ou Vivaldi.


Lecture supplémentaire

  • 'Quinze ans de musique baroque en Acadie,' Aria, vol 13, Summer 1990