Laurendeau, (Marie François) Jean

(Marie François) Jean Laurendeau. Clarinettiste, ondiste, professeur (Montréal, 11 août 1938). Premier prix clarinette (CMM) 1959, premier prix clarinette (Cons. de Rouen) 1964, premier prix musique de chambre (ibid.) 1965, licence de concert (École normale de musique, Paris) 1965.

Laurendeau, (Marie François) Jean

(Marie François) Jean Laurendeau. Clarinettiste, ondiste, professeur (Montréal, 11 août 1938). Premier prix clarinette (CMM) 1959, premier prix clarinette (Cons. de Rouen) 1964, premier prix musique de chambre (ibid.) 1965, licence de concert (École normale de musique, Paris) 1965. Après avoir étudié la clarinette au CMM (1950-59) avec Joseph Moretti puis Rafael Masella, il travailla avec Gino Cioffi (1959-60) au New England Cons. à Boston, et devint ensuite membre de l'Orchestre symphonique de Québec (1960-62). Il poursuivit ses études à Paris avec Ulysse Delécluse (1962-63) et, à la suite d'une rencontre avec Jacques Lancelot à l'Académie internationale de Nice pendant l'été 1963, il s'inscrivit au Cons. de Rouen pour s'y perfectionner sous sa direction (1963-65). Parallèlement, il s'initia aux ondes Martenot avec Jeanne Loriod à l'École normale de musique de Paris (1962-65) ainsi qu'avec Maurice Martenot au Conservatoire (1964-65) où il obtint une médaille dans cette discipline. De retour au pays en août 1965, il entreprit une carrière de chambriste et soliste, tant à la clarinette qu'aux ondes. Il effectua avec la pianiste Louise Forand plusieurs tournées JMC à travers le Canada (1965-69), et en Yougoslavie (1970), où il fut accompagné aussi du percussionniste Vincent Dionne. Le trio créa alors une oeuvre qu'il avait commandée à Claude Vivier, Prolifération. Laurendeau a joué les ondes Martenot, entre autres dans la Turangalîla-Symphonie de Messiaen, avec nombre d'orchestres nord-amér., notamment à Boston, Buffalo, Chicago, Cleveland, Los Angeles, Miami, Pittsburgh, San Francisco, l'OS de Québec, l'OSM et le TS. Après avoir participé à Musicanada (1977) comme membre du Quintette à vent du Québec, il poursuivit une tournée en Allemagne, en Belgique et en France avec l'Ensemble de la SMCQ. Il a participé régulièrement aux concerts de cette société, en plus d'en avoir été membre dir. (1968-72) et conseiller (1972-75). Il s'est fait entendre à la radio et à la télévision de la SRC ainsi que dans le cadre des Nocturnales de l'Université de Montréal et des NMC à Toronto. En plus d'avoir créé Séquences de Micheline Coulombe Saint-Marcoux (1973, avec Suzanne Binet-Audet et Robert Leroux) et Hour de Petros Shoujounian (1988), il présenta entre autres la création canadienne du Concerto pour ondes Martenot, cordes et percussion de Marcel Landowski (1985), avec l'OS de Trois-Rivières sous la direction de Gilles Bellemare. Jacques Hétu lui a dédié son Concerto avec orchestre (1990).

Professeur au Centre d'art d'Orford JMC pendant plusieurs étés, Laurendeau enseigne aussi la clarinette et les ondes Martenot au CMM depuis 1970, année où il créa la première classe d'ondes au pays. En 1976, il fonda l'Ensemble d'ondes de Montréal. Au nombre de ses élèves, citons Nicolas Desjardins (clarinette) ainsi que Marie Bernard et Johanne Goyette (ondes).

Voir aussi Arthur Laurendeau, son grand-père.

Discographie

Messiaen, Toussaint, Murail, Vivier, Provost : Quat d'ondes Martenot de Mtl; (1991); SNE 574 (CD).

Saint-Marcoux Séquences, Evangelista Carrousel, R. Boucher Begonia Rex : Ens d'ondes de Mtl, Gratton perc; 1978; RCI 492, (Saint-Marcoux) 5-ACM 18.

Voir aussi Quintette à vent du Québec et DISCOGRAPHIES de la SMCQ et de G. Tremblay.