Lavalin Inc.

Lavalin Inc. est une firme d'ingénierie privée dont le siège social est à Montréal. Elle a des activités dans plus de 100 pays, compte plus de 7000 employés et enregistre un revenu annuel d'environ un milliard de dollars.

Lavalin Inc. est une firme d'ingénierie privée dont le siège social est à Montréal. Elle a des activités dans plus de 100 pays, compte plus de 7000 employés et enregistre un revenu annuel d'environ un milliard de dollars. Cette entreprise occupe une place importante parmi les plus gros entrepreneurs en ingénierie et en construction du monde. Elle est aussi l'une des entités les plus puissantes du Canada. Elle entretient des relations particulièrement étroites avec l'élite politique du Québec, dont certains membres ont travaillé ou prévoient travailler à son siège social.

Lavalin connaît la majeure partie de sa croissance à partir de 1962, lorsque Bernard Lamarre (né à Chicoutimi, au Québec, le 6 août 1931) s'est associé à la compagnie que son beau-père avait fondée en 1936. Il y apporte des compétences remarquables dans les domaines de la politique et de l'ingénierie et, sous sa direction (il devient PDG en 1972), celle-ci décroche sa part des ambitieux contrats de construction générés par la Révolution tranquille, dont une partie du plus gros de ces contrats, le Projet de la Baie James.

La participation de Lavalin au développement de la baie James représente sa percée la plus importante. C'est là qu'elle obtient les fonds et l'expertise nécessaires pour concourir avec succès dans l'obtention de contrats lucratifs dans les pays du Tiers Monde ainsi qu'en Chine et en Union soviétique. C'est dans ces pays que Lavalin effectue ses travaux les plus importants pendant 15 ans. C'est aussi elle qui a construit le toit du stade olympique de Montréal.

Au cours de la dernière décennie, Lavalin acquiert plusieurs filiales pour se protéger contre la nature cyclique de l'industrie de la construction. Mentionnons, entres autres, la cimenterie Lafarge Coppée de France ainsi qu'une participation de 50 p. 100, en 1987, dans l'entreprise américaine Maxim Inc., fabricant de camions de pompiers, dans le cadre d'une stratégie d'affaires visant à se rapprocher de la fabrication de véhicules de transport en commun.