Lawrence et Miriam Adams

En 1967, le mariage de Lawrence Adams et de Miriam Weinstein marque le début de la plus longue collaboration de l'histoire de la danse canadienne, collaboration extraordinairement multidimensionnelle.
En 1967, le mariage de Lawrence Adams et de Miriam Weinstein marque le début de la plus longue collaboration de l'histoire de la danse canadienne, collaboration extraordinairement multidimensionnelle.

Lawrence et Miriam Adams

  Lawrence Vaughn Adams (Saint-Boniface, 2 novembre 1936 - Toronto, 26 février 2003) et Miriam Elaine, née Weinstein (Toronto, 29 janvier 1944), danseurs, imprésarios, administrateurs, éditeurs et archivistes.

En 1967, le mariage de Lawrence Adams et de Miriam Weinstein marque le début de la plus longue collaboration de l'histoire de la danse canadienne, collaboration extraordinairement multidimensionnelle. On les voit rarement ensemble sur scène pendant leurs carrières de danseurs de ballet mais, à partir de leur expérience de spectacle, ils deviennent, en équipe, tour à tour, fondateurs d'une troupe éphémère de danse expérimentale, directeurs du premier espace voué à la présentation de « danseurs indépendants » (expression qu'ils ont créée et qui est aujourd'hui consacrée) et instigateurs et directeurs d'une succession de projets visant principalement la préservation de la tradition de la danse au Canada.

Lawrence Adams étudie d'abord le ballet avec la célèbre professeure Mara McBirney de Vancouver et fréquente les cours d'été du BALLET NATIONAL DU CANADA à Toronto, où son frère aîné, David ADAMS, membre fondateur de la compagnie, est danseur principal. Il entre au Ballet national du Canada en 1955 où on le perçoit rapidement comme un danseur exubérant, viril et athlétique. Personnage infatigable toujours en quête de nouveaux défis, en 1960, il quitte le Ballet pour participer à la comédie musicale Brigadoon. Il revient danser avec LES GRANDS BALLETS CANADIENS de 1961 à 1962 et avec le Joffrey Ballet de New York de 1962 à 1963 et réintègre ensuite le Ballet national du Canada en tant que danseur solo puis en tant que danseur principal où il se produit dans une grande variété de rôles.

Miriam Adams suit des cours particuliers avec Betty OLIPHANT, puis étudie à l'ÉCOLE NATIONALE DE BALLET, de 1960 à 1963, avant d'entrer au Ballet national du Canada.

En 1969, déçus par le ballet classique, Lawrence et Miriam Adams quittent le Ballet national du Canada et commencent à enseigner à la Lois SMITH School of Dance de Toronto. En 1972, sous le nom de 15 Dancers, ils présentent leurs chorégraphies, en tournées, avec un groupe d'élèves avancés et ouvrent un petit studio à Toronto, le 15 Dance Lab.

De 1974 à 1980, après avoir abandonné leur troupe, ils y présentent des danseurs indépendants de partout au Canada et offrent aux artistes invités un soutien dans des domaines comme la publicité, l'éclairage et le son.

De 1976 à 1978, ils publient la revue de danse Spill et plus tard, de 1980 à 1983, le mensuel Canadian Dance News, mais ils ne parviennent pas à en assurer le financement. Miriam Adams collabore alors à l'Association Danse au Canada à titre de coordonnatrice de conférences et de projets spéciaux, tandis que, de 1984 à 1990, Lawrence, toujours entreprenant, dirige un studio de films et de vidéos, The Arts TV Centre.

Tous deux développent une passion pour la tradition de la danse au Canada et décident de récupérer et de conserver tout ce qui s'y rapporte. Avec le soutien de la Fondation Laidlaw et d'autres organismes de financement, ils entreprennent des recherches sur l'histoire de la danse au Canada. En 1983, ils lancent un projet de reconstitution de danse (Encore! Encore!) et mettent à contribution d'anciens danseurs et des chorégraphes pour faire renaître six oeuvres « oubliées » des années 40 et 50. Bien que le but premier du projet soit de conserver les oeuvres récupérées sur vidéo et sous forme écrite, des extraits sont présentés dans le cadre d'EXPO 86, à Vancouver.

Ils fondent alors une maison d'édition sans but lucratif, DANCE COLLECTION DANSE afin de poursuivre leur but qui consiste à préserver, commémorer et développer la reconnaissance du public envers la tradition de la danse au Canada. DCD accumule une collection importante d'archives sur la danse au Canada et, en septembre 1996, commence la publication d'une revue consacrée au métier de la danse, The Dance News. Elle produit également un large éventail de monographies historiques, d'ouvrages de référence, de biographies, de mémoires et de recueils de critiques, incluant un ouvrage bilingue ambitieux, terminé en 2000, l'Encyclopédie de la danse théâtrale au Canada. DCD poursuit son travail remarquable sous la direction de Miriam Adams.

Miriam Adams a été nommée membre de l'ORDRE DU CANADA en 2011 pour sa contribution à la préservation et à la popularisation de l'histoire de la danse au Canada.