Site archéologique Lawson

Le site Lawson est un village de deux hectares occupé à l’origine par les Iroquoiens neutres vers 1500-1525 de notre ère.

Maison longue No. 2 reconstituée (avec la permission du Museum of Ontario Archaeology).
Maison longue No. 1 et palissade reconstituées (avec la permission du Museum of Ontario Archaeology).
Étudiants universitaires fouillant le site de Lawson en 2010 (avec la permission du Museum of Ontario Archaeology)
Maisons longues
Plan montrant les détails des maisons longues 5, 6, 8 et 9 (avec la permission du Museum of Ontario Archaeology).
Fouille du site de Lawson en 1979 (avec la permission du Museum of Ontario Archaeology).
Le village iroquoien de Lawson
Plan montrant l'emplacement et les différents éléments composant le village iroquoien de Lawson (avec la permission du Museum of Ontario Archaeology)
Le site de Lawson utilisé comme emplacement pour le Native Harvest Festival et Pow Wow, 2009 (avec la permission du Museum of Ontario Archaeology)
Artefacts trouvés au site de Lawson. De gauche à droite : peigne à effigie en andouiller; fragment de hochet en carapace de tortue-alligator; pipe en céramique à effigie humaine (avec la permission du Museum of Ontario Archaeology)
Ensemble de palissade et poste d'observation reconstitués (avec la permission du Museum of Ontario Archaeology)

Le site Lawson est un village de deux hectares occupé à l’origine par les Iroquoiens neutres vers 1500-1525 de notre ère. C’est l’archéologue William Wintemberg qui commande les premières fouilles archéologiques d’importance du site entre 1921 et 1923. En 2014, le site Lawson devient le premier site archéologique en Ontario figurant sur le Répertoire des lieux patrimoniaux du Canada.

Histoire du village

Le site Lawson occupe un plateau plat, protégé de façon naturelle sur trois côtés par des pentes raides qui descendent vers la confluence du ruisseau Snake et de la rivière Medway, dans le nord-ouest de l’actuel London, en Ontario. Au XVIe siècle, les Iroquoiens neutres ont renforcé cet emplacement défensif naturel en y érigeant un ensemble de fortifications élaboré comprenant de multiples rangées de clôtures supportées à la base par deux remblais (berges de terre artificielles), ainsi qu'un labyrinthe d'entrée et un poste d'observation. Les clôtures et les remblais entouraient un village complexe qui comptait quelque 40 maisons longues abritant environ 2000 individus. Les maisons longues fouillées à ce jour varient de 10 m à 36,25 m en longueur, de 5 m à 7,5 m en largeur, et elles contiennent chacune entre deux et cinq foyers.

Vie quotidienne

L'économie de subsistance des Iroquoiens neutres reposait sur l'horticulture complétée par la chasse, la pêche et la cueillette. Les principales variétés cultivées étaient connues sous l’appellation les « trois sœurs » iroquoiennes, soit le maïs, le haricot et la courge. Ceux-ci étaient cultivés dans des champs dégagés autour du village. Pour le moment, 14 sites de cabines horticulturales ont été trouvés dans un rayon de 4 km de Lawson, chacun comprenant entre une et deux structures de même style que les maisons longues. Cela indique que le village des Iroquoiens neutres à Lawson était peut-être largement privé de sa population entre les mois d’avril et décembre, quand ses résidents habitaient les cabines alors qu'ils travaillaient aux champs.

Bien que moins de 25 % du site Lawson ait été fouillé, il a produit au-delà de 300 000 artefacts qui ont révélé de l'information plus qu'importante sur la vie quotidienne des Iroquoiens neutres. Parmi les artefacts, on retrouve plusieurs objets qui portent à croire que le site Lawson était un centre régional important pour les Iroquoiens neutres du sud-ouest de l'Ontario pendant la période de pré-contact. Les activités commerciales et autres interactions avec d’autres peuples autochtones dans lesquelles ils étaient engagés ont amené au site des matériaux provenant d’ailleurs comme des coquillages marins du littoral Atlantique, du cuivre du lac Supérieur et d’autres artefacts du Michigan, de l'Ohio, de la Pennsylvanie et de l'Illinois.

Archéologie sur le site Lawson

Le site Lawson est connu des archéologues depuis le milieu du XIXe siècle. Le Dr Solon Woolverton, un professeur de géologie à l’Université de Western Ontario, est le premier à reconnaître le potentiel de recherche du site à la fin du XIXe siècle. Il fait connaître le site à David Boyle, le premier archéologue professionnel ontarien du musée provincial en 1894 et mène les premières fouilles archéologiques sur le site entre 1895 et 1920. David Boyle fournit la première description formelle du site et Rowland B. Orr, son successeur, continue ses recherches en 1917.

Des fouilles importantes y sont entreprises entre 1921 et 1923, par William J. Wintemberg du Musée Victoria (ultérieurement connu sous le nom du Musée national du Canada) à Ottawa. Son rapport, publié en 1939 par le Musée national du Canada, constitue à l'époque l'étude la plus complète sur la culture matérielle et les modes de vie des Iroquoiens neutres de la période de pré-contact.

Wilfrid Jury achève des recherches limitées au site Lawson en 1933 après avoir cofondé, avec son père, Amos Jury, le Museum of Indian Archaeology and Pioneer Life (maintenant le Museum of Ontario Archaeology) à l'Université Western Ontario à London, en Ontario. En 1981, le musée est réaménagé dans un nouveau bâtiment construit à côté du site Lawson.

Le site Lawson demeure jusqu'à aujourd'hui le seul projet continu de fouilles et de reconstruction au Canada d'un village autochtone datant de la période de pré-contact.

Reconnaissance comme site historique

Le village Lawson a été l'un des premiers sites archéologiques désignés à l'échelle provinciale en vertu du Archaeological and Historic Sites Protection Act (loi sur la protection des sites archéologiques et historiques). Il a aussi été le premier site archéologique de l'Ontario inscrit au Répertoire canadien des lieux patrimoniaux en 2004. Une plaque commémorative de la Fondation du patrimoine ontarien commémore aussi le site.


En savoir plus

Lecture supplémentaire

  • Jacob M. Anderson (with foreword by R.J. Pearce), The Lawson Site: An Early Sixteenth Century Neutral Iroquoian Fortress (2009); W.J. Wintemberg, Lawson Prehistoric Village Site, Middlesex County, Ontario (1939).