Le premier télégraphe au Canada

De nos jours, envoyer ou recevoir des messages sans attente ou presque, fait partie de notre quotidien. Les courriels et les messageries électroniques nous fournissent des moyens quasi instantanés d'envoyer de l'information sur de grandes distances...



De nos jours, envoyer ou recevoir des messages sans attente ou presque, fait partie de notre quotidien. Les courriels et les messageries électroniques nous fournissent des moyens quasi instantanés d'envoyer de l'information sur de grandes distances. Pour la plupart d'entre nous, il est difficile d'imaginer comment nous pourrions fonctionner sans cette technologie moderne dont les racines remontent à l'invention du télégraphe.

C'est le 19 décembre 1846, que le premier message télégraphique transmis au Canada fut envoyé de Toronto à Hamilton, par la Toronto-Hamilton-Niagara and St. Catharines Electro-Magnetic Company. L'industrie des télécommunications venait de naître, une industrie qui s'avèrera cruciale au développement de ce vaste pays.

Appareil télégraphique original, semblable à celui utilisé à la Toronto-Hamilton-Niagara and St. Catharines Electro-Magnetic Telegraph Company en 1846 (domaine public).

En Amérique du Nord, cette technologie fut conçue par Samuel Morse en 1837; en Angleterre, elle fut lancée par William Cooke et Charles Wheatstone. Morse trouva le moyen de transmettre des messages encodés au moyen d'électricité en ouvrant et en fermant des circuits électriques et en tapant, au moyen d'une clé de cuivre, des séries de points et de traits correspondant aux lettres de l'alphabet - le code Morse. La première ligne télégraphique fut établie entre Baltimore et Washington, le message inaugural ayant été transmis le 24 mai 1844 : « Quelle merveille Dieu a créée! » Les chemins de fer britanniques utilisaient le télégraphe depuis 1837.

L'invention du télégraphe annonça une révolution dans les communications sur de grandes distances. En effet, le télégraphe du 19e siècle peut être considéré comme étant le précurseur de l'Internet; à l'époque, on le qualifiait ainsi : « l'autoroute instantanée de la pensée ». Le besoin de faire parvenir des messages rapidement à des personnes hors de portée de voix existe depuis que le monde est monde. Les premières tentatives « d'écriture à distance » - tele veut dire « éloigné », tandis que graphe veut dire « écrire » en langue grecque - étaient, à tout le moins, inventives.

Le premier système connu de messageries à distance exista entre 522 et 486 avant Jésus Christ, alors que le roi Darius I de Perse envoya des nouvelles de la capitale aux provinces, au moyen d'une lignée d'hommes qui se relayaient des messages en criant. Une variante plus sophistiquée de ce système fut créée vers 360 avant J.-C.; il s'agissait de deux vases cylindriques identiques remplis d'eau - émetteur et récepteur - placés sur des collines éloignées. Chaque vase contenait une perche qui flottait à la verticale en son centre, sur chacune étant gravés des écriteaux. La communication se faisait en haussant ou en baissant la perche ou en changeant le niveau d'eau dans les vases. Des drapeaux ou des torches marquaient le début et la fin de l'envoi du message.

Vers la fin du 18e siècle, Claude et Ignace Chappe inventèrent le télégraphe optique, qui fut utilisé dans plusieurs pays européens. Il était composé de trois bras en bois interconnectés : un bras vertical plus long que les deux bras indicateurs latéraux, le tout sur le dessus d'une perche fixe. Les bras latéraux pivotaient librement. Les différentes positions des bras pouvaient transmettre environ 8 500 mots à partir d'un vocabulaire de 92 pages. Deux signaux étaient nécessaires pour créer un mot : la page du vocabulaire et le numéro du mot.

L'invention de Morse fut le premier télégraphe efficace et, effectivement, cela changea le monde. Le télégraphe transmit les nouvelles nationales et internationales; il sauva des vies en mer; il rapporta la fin de deux guerres mondiales; il lança un appel à l'aide lorsque le Titanic coula; et il annonça d'innombrables naissances et décès partout dans le monde. Au Canada, les lignes télégraphiques étaient établies parallèles aux voix ferrées qui traversaient le pays. Des milliers de kilomètres de fil furent suspendus le long des chemins de fer qui avaient ouvert l'Ouest et appuyé l'infrastructure économique du 19e siècle au Canada. Le télégraphe aida à faire fonctionner les chemins de fer et établit des liens cruciaux entre les communautés dans ce nouveau pays.

La suprématie des communications télégraphiques fut défiée lorsque Alexander Graham Bell émit les premières paroles au moyen de son invention : « Monsieur Watson, venez ici, j'ai besoin de vous. » Toutefois, le téléphone avait encore besoin de câbles pour relier ses usagers. Les messageries télégraphiques connurent un regain de popularité lorsque Guglielmo Marconi inventa le télégraphe sans fil en 1899.

Les navires marchands continuèrent d'utiliser le système télégraphique jusqu'à la fin du 20e siècle. En 1995, aux États-Unis, il fut remplacé par un système basé sur des satellites, le système MAYDAY, qui fut implanté en 1999 au Canada. Au fil des ans, le système télégraphique a été supplanté par des ondes ultracourtes et des fibres optiques, faisant du Canada un chef de file mondial en télécommunications.

Les adeptes de radio amateur utilisent toujours le télégraphe et le code Morse, et quelques télégraphistes persistent à « battre le cuivre ».