Louise Lebrun

Louise Lebrun. Soprano (Montréal, 9 janvier 1940). Elle obtint un diplôme d'artiste de l'École Vincent-d'Indy où elle étudia (1956-64) avec soeur Gertrude-des-Anges et soeur Reine Décarie (chant), Roy Royal (mélodie française), Bernard Diamant (lied allemand) et Pierrette Alarie (mise en scène).

Lebrun, Louise

Louise Lebrun. Soprano (Montréal, 9 janvier 1940). Elle obtint un diplôme d'artiste de l'École Vincent-d'Indy où elle étudia (1956-64) avec soeur Gertrude-des-Anges et soeur Reine Décarie (chant), Roy Royal (mélodie française), Bernard Diamant (lied allemand) et Pierrette Alarie (mise en scène). Gagnante d'une bourse des Concerts Sarah-Fischer (1958) et du Concours national de la SRC (1965), elle fut engagée (1964-65) au Sadler's Wells Opera à Londres où elle tint divers rôles de soprano léger, notamment ceux du Feu, de la Princesse et du Rossignol dans L'Enfant et les sortilèges de Ravel. En Bavière, elle fut attachée au Stadttheater de Ratisbonne (1967-69) où elle tint des premiers rôles dans Les Contes d'Hoffmann, Fidelio, Falstaff, Der Rosenkavalier, Les Noces de Figaro et Le Barbier de Séville. En 1970, elle débuta au New York City Opera dans Rigoletto (Gilda). Dans son compte rendu du New York Times (2 mars 1970), Robert Sherman écrivit : « Sa musicalité se sent à chaque phrase. » Elle tint aussi les rôles de Constanze (L'Enlèvement au sérail) et de Susanna (Les Noces de Figaro). Elle participa aux festivals de Glyndebourne (1970), Santa Fe (1971) et Salzbourg (1974), interprétant chaque fois l'un de ses meilleurs rôles, celui de la Reine de la nuit de La Flûte enchantée. Elle reprit aussi ce rôle au CNA (1975) dans le cadre de Festival Canada (Festival Ottawa) et à l'Opéra de Lyon (1978). À l'Opéra du Québec, elle tint le rôle titre de La Fille du régiment de Donizetti (1971) et ceux de Gilda (1972) et de Nanetta (1974) dans Falstaff. À l'Opera National de Mexico, elle chanta le rôle titre de Lucia di Lammermoor en 1973. Elle tint aussi des premiers rôles au théâtre du Capitole de Toulouse (1974, 1975) et à l'Academy of Music de Philadelphie (1975). En juillet 1976, elle chanta à la PDA le rôle de Rosina du Barbier de Séville présenté par l'Opéra du Québec à l'occasion des Jeux olympiques. Louise Lebrun a été soliste de plusieurs orchestres canadiens et européens, notamment l'OSM et l'Orchestre symphonique de Québec, elle a donné des récitals publics et a chanté à la radio et la télévision de la SRC ainsi qu'à la radio de Cologne. Dans le cadre des saisons lyriques de Radio France, elle participa en 1976 aux auditions de Die Schweigsame Frau de Richard Strauss (Isotta) et Les Huguenots de Meyerbeer (Marguerite de Valois). Pour la radio-télévision italienne (RAI), elle a enregistré (1977) le rôle de la Comtesse de l'opéra Le Comte Ory de Rossini.

De 1977 à 1986, Louise Lebrun séjourna en France où elle fit ses débuts à l'Opéra de Paris dans le rôle de Constanze de L'Enlèvement au Sérail (1984). Elle fit également partie de la création d' Al gran sole carico d'amore de Luigi Nono à l'Opéra de Lyon (1982), et elle effectua des tournées au Brésil, en Allemagne et en Espagne avec le Grupo accion instrumental de Buenos Aires. Elle se produisit également au Québec au cours de cette période, entre autres pour la Société lyrique d'Aubigny dans Les Contes d'Hoffmann (1981), La Traviata et Lakmé (1983). À son retour à Montréal (1986), elle enseigna au Cons. de Trois-Rivières et se produisit en concert et en récital. Elle interpréta notamment l'unique rôle dans La Voix humaine de Poulenc à la Chapelle historique du Bon-Pasteur de Montréal (1990).

La voix de Louise Lebrun est surtout remarquable par son timbre et son contrôle du registre aigu et c'est avec raison que Claude Rostand dans le Figaro littéraire (2 mars 1965) souligna sa « parfaite aisance vocale ».

Discography

Airs d'opéras : Die Zauberflöte, Le Nozze di Figaro, Il Barbiere di Siviglia, Rigoletto, La Traviata ; Norddeutsches Phil O, Richter c orch; 1972; Sel CC-15.075.

Frank Les Béatitudes : Nouvel O phil de Radio France, Jordan c orch; 1985; Erato ECD-88217.

Soirées musicales : 8 ariettes de Rossini et 6 ariettes de Bellini; Sévilla p; 1973; Sel CC-15.100.

Voir aussi LeMagicien.