Les Disciples de Massenet

Les Disciples de Massenet. Choeur mixte de 65 voix fondé le 4 février 1928 par Charles Goulet qui lui donna ce nom en hommage au compositeur de La Navarraise, opéra dans lequel il avait fait ses débuts comme baryton en 1923, au théâtre Royal de Liège.

Les Disciples de Massenet

Les Disciples de Massenet. Choeur mixte de 65 voix fondé le 4 février 1928 par Charles Goulet qui lui donna ce nom en hommage au compositeur de La Navarraise, opéra dans lequel il avait fait ses débuts comme baryton en 1923, au théâtre Royal de Liège. Le choeur se produisit pour la première fois en public le 17 avril 1928. À l'automne 1930, il participa au festival du CP à Québec. C'est en 1936 que débuta sa collaboration avec les Festivals de Montréal dans la IXe Symphonie de Beethoven. Avec l'orchestre des CSM, le choeur chanta notamment Boris Godounov, La Damnation de Faust et le Requiem de Mozart, sous la direction de chefs comme Beecham, Busch, Defauw, Klemperer, Krips, Markevitch, Monteux, Ormandy, Pelletier et Stassevich. Son enregistrement du Requiem de Fauré reçut le prix de l'American Recording Society (1942) comme meilleur enregistrement choral de l'année en Amérique du Nord. En 1950, le choeur se produisit en Europe, chantant notamment le Requiem de Fauré à l'église Notre-Dame de Paris, et se rendit en finale lors d'un festival à Lille. L'année suivante, il gagna le premier prix au Chicagoland Music Festival. En 1960, il effectua une deuxième tournée européenne, donnant 16 concerts en France, en Belgique, au Luxembourg et à Monaco. Les successeurs de Goulet ont été Léon Plante (1963-70), René Lacourse (1970-80, 1988 -), Claude Létourneau (1980-83) et Marjorie Tanaka (1983-88). Le choeur donna 10 concerts en France à l'invitation du gouvernement français (1974) et participa aux cérémonies d'ouverture et de clôture des Jeux olympiques de Montréal (1976). Au sujet du Stabat Mater de Dvořák interprété par le choeur lors d'un concert marquant son 50e anniversaire, Gilles Potvin écrivit dans Le Devoir (Montréal, 27 novembre 1978) : « Les qualités proverbiales des Disciples - justesse, solidité et style - furent toujours présentes au cours de cette audition... » En 1983, le choeur effectua une quatrième tournée en France et, l'année suivante, participa à la Symphonie n 8 de Malher présentée par l'OSM au Forum de Montréal. L'année de leur 60e anniversaire (1988) fut marquée notamment par un concert donné à la cathédrale de Montréal.

René Lacourse (Saint-Hubert, près Montréal, 13 mai 1931) fit ses études vocales avec Louis Bourdon (1950-56) puis avec Jacques Gérard jusqu'à la mort de ce dernier en 1957. Il étudia aussi la direction avec Michel Perrault (1965-66). En 1965, il fut engagé comme chef de choeur par les Festivals de Montréal et fut responsable des choeurs à l'OSM à partir de 1967. Lacourse fut également chef des choeurs à l'Opéra du Québec (1971-75), à l'Opéra de Montréal (1980-86) et pour des productions de Festival Ottawa au CNA. À la SMCQ, il a chanté en création canadienne Paroles tissées de Lutoslawski (1969).


Lecture supplémentaire

  • Laberge, Dominique. 'Les Disciples de Massenet,' Qui? vol 4, Mar 1953

    'René Lacourse,' EMC 1981