Les Joyeux Troubadours

« Les Joyeux Troubadours ». Populaire émission radiophonique de 30 minutes présentée à la SRC cinq fois la semine, du lundi au vendredi, à l'heure du midi, avec le concours d'une équipe de chanteurs et d'instrumentistes.

Les Joyeux Troubadours

« Les Joyeux Troubadours ». Populaire émission radiophonique de 30 minutes présentée à la SRC cinq fois la semine, du lundi au vendredi, à l'heure du midi, avec le concours d'une équipe de chanteurs et d'instrumentistes. L'émission était consacrée à des chansons humoristiques ou sentimentales, des pièces musicales ainsi que divers numéros de comédie. La première émission fut diffusée le 13 octobre 1941 et la série se poursuivit sans interruption jusqu'au 2 septembre 1977, un record de longévité pour une émission radiophonique de ce genre au Canada.

L'émission était plus ou moins une adaptation française de « The Happy Gang » du réseau anglais de la SRC qui avait débuté en 1937. L'équipe du début comprenait l'animateur Henri Letondal (aussi scripteur), Lucille Laporte et Paul Charpentier (chanteurs), ainsi qu'André Durieux (violon), Raymond Denhez (trompette, Eddy Tremblay (saxophone), Émilia Heyman (accordéon), Georges Vincent (guitare), et Séverin Moisse (piano). Raymond Forget fut attaché à l'émission à titre de contrebassiste et d'interprète de chansons folkloriques (1945-77). Lucien Martin succéda à Durieux en 1942 et fut à son tour remplacé par Lionel Renaud en 1949. À Lucille Laporte succédèrent Marie-José Forgues et Lise Roy, suivies de Rolande Désormeaux en 1944, de Marie-Thérèse Alarie en 1950 et d'Estelle Caron en 1951. Robert L'Herbier succéda à Charpentier en 1942, puis ce furent André Rancourt en 1950 et Gérard Paradis en 1951. À l'accordéon, Saturno Gentiletti remplaça Émilia Heyman et, au piano, Margot Prud'homme prit la relève au départ de Moisse. À la suite de Letondal, les animateurs et présentateurs furent Clément Latour puis Jean-Maurice Bailly. André Rufiange signa les textes à partir de 1952 et écrivit un livre de souvenirs sur l'émission. Les réalisateurs furent tour à tour Paul-Émile Corbeil (1941-53), François Brunet (1953-57), ensuite Simon et Gabriel L'Anglais puis Pauline Goyette-Whiting.

La formule de l'émission varia très peu au cours des années. Après quelques coups frappés à la porte - toc-toc-toc - une voix de l'intérieur demandait : « Qui est là? », et toute l'équipe répondait : « Les Joyeux Troubadours », puis la voix enchaînait : « Mais voyons, entrez, entrez donc! ». L'équipe entonnait ensuite la chanson-thème : « ...ne jamais croire, toutes ces histoires, c'est comme ça qu'on est heureux. Aimer la vie et ses folies... »« Les Joyeux Troubadours » étaient diffusés à partir des studios de la SRC à Montréal. L'équipe fut ensuite appelée à se rendre à l'extérieur de la ville, enregistrant plusieurs émissions de Québec, Sherbrooke, Drummondville, Ottawa, Joliette, Saint-Jean et L'Assomption.