Lévesque, Jean-Louis

Jean-Louis Lévesque, financier (Nouvelle, Qc, 13 avril 1911 -- Montréal, 28 déc. 1994). Après avoir reçu ses diplômes de l'U. Saint Dunstan à l'Île-du-Prince-Édouard et de l'U. Laval, Lévesque travaille pour la Banque provinciale du Canada à Moncton, au Nouveau-Brunswick.
Jean-Louis Lévesque, financier (Nouvelle, Qc, 13 avril 1911 -- Montréal, 28 déc. 1994). Après avoir reçu ses diplômes de l'U. Saint Dunstan à l'Île-du-Prince-Édouard et de l'U. Laval, Lévesque travaille pour la Banque provinciale du Canada à Moncton, au Nouveau-Brunswick.


Lévesque, Jean-Louis

Jean-Louis Lévesque, financier (Nouvelle, Qc, 13 avril 1911 -- Montréal, 28 déc. 1994). Après avoir reçu ses diplômes de l'U. Saint Dunstan à l'Île-du-Prince-Édouard et de l'U. Laval, Lévesque travaille pour la Banque provinciale du Canada à Moncton, au Nouveau-Brunswick. En 1937, il devient vendeur pour une maison de courtage et fonde en 1941 le Crédit Interprovincial ltée. Puis, il se met à acheter des sociétés, à les réorganiser et à les vendre : Fashion-Craft Manufacturers (1945), Slater Shoe (1951) et Dupuis Frères (1952). Plus tard il fusionne sa maison de courtage avec L.G. Beaubien et Cie pour former Lévesque, Beaubien inc., la maison de courtage francophone la plus importante au Canada, spécialisée dans les obligations du gouvernement.

Ancien directeur de la Banque provinciale du Canada et du Trust Général du Canada, il siège au conseil de plusieurs sociétés, dont L'Équitable, Compagnie d'Assurances générales, et Hilton Canada. En 1978-1979, il vend les sociétés qu'il possède et se retire. Dans les années 50, Lévesque se lance dans les COURSES DE PUR-SANG et la reproduction. Son cheval de course qui a connu le plus de succès, L'Enjôleur, gagne le QUEEN'S PLATE en 1975. En 1952, il reçoit un doctorat honoris causa de l'U. du Nouveau-Brunswick. Il reçoit d'autres distinctions, dont l'Ordre du Canada.