Lévesque, Raymond

L'ADISQ lui a remis son Félix témoignage en 1980 et un Félix pour une compilation de ses uvres en 1999. Le prix Ciel-Raymond-Lévesque a été institué en son honneur en 1986. Le chansonnier a reçu la médaille Jacques-Blanchet (1996) et le Prix Denise-Pelletier (1997) pour son uvre littéraire.
L'ADISQ lui a remis son Félix témoignage en 1980 et un Félix pour une compilation de ses uvres en 1999. Le prix Ciel-Raymond-Lévesque a été institué en son honneur en 1986. Le chansonnier a reçu la médaille Jacques-Blanchet (1996) et le Prix Denise-Pelletier (1997) pour son uvre littéraire.


Lévesque, Raymond

Lévesque, Raymond

Raymond Lévesque, auteur, compositeur, interprète et comédien (Montréal, 7 oct. 1928). D'abord chansonnier romantique influencé par Charles Trenet, il apprend son métier dans les boîtes parisiennes (1954-59) avant de faire partie des Bozos, un des premiers groupes de chansonniers québécois. Conteur et polémiste de talent, il connaît beaucoup de succès dans les boîtes à chansons, notamment à la Butte à Mathieu où il écrira plus d'une douzaine de revues dans les années 60. Mêlant chanson, humour et satyre, son style s'apparente au fil des ans à celui des chansonniers montmartrois du début du XXe siècle. Poète engagé socialement et politiquement, il participe à de nombreuses manifestations publiques. Affligé de surdité, il quitte la scène au milieu des années 80 pour se consacrer à l'écriture. Lévesque a publié une quinzaine de livres, a participé à quelques films et tenu avec brio des rôles au théâtre et à la télévision. Quand les hommes vivront d'amour, Les trottoirs et Bozo-les-culottes demeurent ses compositions les plus connues.

L'ADISQ lui a remis son Félix témoignage en 1980 et un Félix pour une compilation de ses uvres en 1999. Le prix Ciel-Raymond-Lévesque a été institué en son honneur en 1986. Le chansonnier a reçu la médaille Jacques-Blanchet (1996) et le Prix Denise-Pelletier (1997) pour son uvre littéraire. Il a été fait Chevalier de l'Ordre national du Québec (1997) et l'ONF lui a consacré un documentaire en 1998.