Longtin, Michel

Michel Longtin. Compositeur, professeur (Montréal, 20 mai 1946). B.A. (Montréal) 1967, B.Mus. composition (ibid.) 1973, M.Mus. composition (ibid.) 1975, D.Mus. composition (ibid.) 1982. Longtin commence à étudier les sciences mais change rapidement de programme et obtient son diplôme (B.A.

Longtin, Michel

Michel Longtin. Compositeur, professeur (Montréal, 20 mai 1946). B.A. (Montréal) 1967, B.Mus. composition (ibid.) 1973, M.Mus. composition (ibid.) 1975, D.Mus. composition (ibid.) 1982. Longtin commence à étudier les sciences mais change rapidement de programme et obtient son diplôme (B.A.) au Collège des Eudistes (Montréal) en 1967. Il étudie aussi le théâtre à la School of Fine Arts du Centre d'arts de Banff pendant les étés 1963-1964. En 1968, il prend des cours d'informatique, de direction de scène et de musique (avec André Prévost). En 1970, il est admis au programme de composition de l'Université de Montréal, où il complète un baccalauréat, une maîtrise sous la direction de Prévost et un doctorat avec Serge Garant. Auparavant, Longtin étudie aussi brièvement avec Samuel Dolin (juillet 1971) au Conservatoire royal de musique et travaille au studio de musique électronique de l'Université McGill avec Paul Pedersen (1971-1972), Bengt Hambraeus (1972-1973) et Alcides Lanza (1974-1975). En 1971, il gagne le BMI Award to Student Composers avec Il était une fois et, en 1974, un prix de l'Alliance chorale canadienne pour Pays de neige (Alliance des chorales du Québec 1975). Il obtient une bourse du Conseil des arts du Canada (1974) et le prix de la Ligue canadienne des compositeurs (1975) pour Le Pèlerin d'Alnéoïl et Brandon North. En 1978, il participe à la fondation de l'ACREQ (l'Association pour la création et la recherche électroacoustiques du Québec). En 1986, Longtin remporte le Prix Jules Léger pour son œuvre Pohjatuuli, qui est créée à Toronto en 1984 par l'ensemble de la SMCQ (Société de musique contemporaine du Québec) et depuis jouée plusieurs fois, la dernière fois au Festival MNM (Montréal/Nouvelles musiques) en 2003.

Deux oeuvres électroacoustiques de Longtin, Rituel II et Mi e meta, sont dansés à la Place des arts (juin 1972) par le groupe Nouvelle-Aire qui participe aussi à la création de Pour conjurer la montagne en 1977; cette dernière œuvre devient par la suite partie intégrante de La Trilogie de la montagne, qui est également dansée par Nouvelle-Aire lors de sa création en 1980. La musique instrumentale de Longtin inclut, notamment, de la musique orchestrale et pour percussion solo comme La Route des pèlerins reclus (commandée par l'Orchestre symphonique de Montréal et créée en 1985), Autour d'Ainola (créée et enregistrée par l'Orchestre Métropolitain en 1987), Colère : Berlin '61 (pour percussions, 1989) et Hommage à Euler, écrite pour l'Orchestre de chambre de Lausanne également en 1989. Longtin compose Sursolitudes pour I Musici en 1994, Lettre posthume de Conrad pour orchestre de chambre en 2000 et son imposante œuvre symphonique (autant en envergure qu'en longueur), Quaternions, en 1997, créée par l'Orchestre symphonique de Montréal en mars 2003.

Langage musical de Longtin
Bien qu'ayant, dans les années 1970, travaillé principalement sur de la musique électroacoustique, Longtin compose, pendant les 20 dernières années, essentiellement de la musique instrumentale. Le besoin d'exprimer ses sentiments les plus intimes l'amène à s'éloigner de l'école sérielle stricte des années 1950 pour développer un langage musical qui favorise l'utilisation des composantes inhérentes à beaucoup de systèmes de composition musicale, de formes et d'harmonies dérivées des mathématiques aux passages de musiques de films. Ses influences - allant de Toru Takemitsu et d'Iannis Xenakis à Leonard Bernstein et à Jerry Goldsmith - expliquent la vaste palette esthétique qu'utilise Longtin, ainsi que son approche non dogmatique de la musique contemporaine. Sa musique recèle de nombreux contrastes, souvent rapides, entre ces styles, comme de lourdes textures dissonantes menant à un passage en do majeur innocent, sentimental et enfantin dans La Route des pèlerins reclus. Il écrit des programmes pour certaines ouvres (un petit livre dans le cas de Quaternions). Par sa nature personnelle, son imagination et son caractère émotif, sa musique arrive à rendre cohérents des styles hétérogènes.

Professeur et membre
Professeur à l'Université de Montréal 1973-2008, il enseigne également au cégep de Saint-Laurent, à l'École Vincent-d'Indy et à l'Université McGill. Il est compositeur agréé du Centre de musique canadienne et membre de la Ligue canadienne des compositeurs.

Composition (Sélection)

Théâtre et musique électroacoustique
Au nord du lac Supérieur : 1972; bande.

Embarque, on ira pas vite : 1972; bande.

Le Réveil de Fedhibô : 1972; bande; Mel SMLP-4027.

La Mort du Pierrot : 1972; bande; RCI 373.

La Trilogie de la montagne : 1977-79; bande; SNE 507.

Le Jeu de l'inventaire, théâtre musical (M. Garneau) : 1981; quin vent, comédien; ms.

Orchestre
Il était une fois : 1973; orch, ch, bande; ms.

Le Pèlerin d'Alnéoïl : 1975; orch, ch, bande; ms.

Migration vers l'automne : 1979; orch cdes, 2 perc; ms.

De Saint-Malo à Bourges par Bouffémont : 1981; ms.

Lettre d'Étienne à Jacques : 1983; ms.

La Route des pèlerins reclus : 1984; ms.

Autour d'Ainola : 1986; ms; Centredisques CMC-CD-3188 (O métropolitain).

Lettre de Roxana à Décébal Hormuz : 1987; ms.

Paix en migration : 1989; orch cdes, réc; ms.

Citortia : 1990; orch chamb; ms.

Hommage à Euler : 1990; ms.

Musique de chambre
Brandon North : 1973; 4 perc; ms.

Thrène pour Rachel et Dimitri : 1975; 2 fl, 2 vc, hp, p, 2 perc; ms.

Deux rubans noirs III : 1976; ht, cl, 3 vc, 4 perc; ms; RCI 498 (SMCQ).

Kata : San Shi Ryu : 1982; fl, 5 perc, 2 vc, 2 cb; ms; RCI 611 (SMCQ).

Pohjatuuli, hommage à Sibelius  : 1983; cl, 2 cors, tpt, trb, 3 perc, 2 vc, 2 cb; Dob-Yppan 1990; Centredisques CMC-14-1584 et RCI 585 (SMCQ).

Les Jardins d'hiver : 1985; p, quat cdes, perc; ms.

Deux rubans noirs pour Serge Garant : 1986; p; ms.

Venu de l'est : hiver '44 : 1987; perc; ms; SNE 572 (M.-J. Simard).

Colère : Berlin 61 : 1989; perc; ms.

Aussi des musiques de film dont, pour l'ONF, Copies conformes (1973), Poids lourds (1976), Ni scène ni coulisse (1978) et Le Bouffe pétrole (1982).

Bibliographie

Louise LAPLANTE, « Oeuvres gigantiques [sic] réalisées : Longtin crée musique pour orchestre et pour films », Scène Musicale, 292 (nov.-déc. 1976).

SDE Canada Ltée, « Michel Longtin », dépliants (1978, 1982).

Claude GINGRAS, « Gonneville et Longtin : deux créations à la SMCQ », La Presse (Montréal, 17 févr. 1979).

Nathalie PETROWSKI, « Deux jeunes compositeurs à la SMCQ », Le Devoir (Montréal, 19 févr. 1979).

Carol BERGERON, « Découvrir Longtin », ibid. (4 févr. 1984).

Claude GINGRAS, « Michel Longtin, compositeur : "j'ai besoin d'un scénario" », La Presse (Montréal, 31 mars 1984).

Yves-G. PRÉFONTAINE« Rencontre avec Michel Longtin », Sonances, IV (avr. 1985).

Peter TANNENBAUM, « La Route de Michel Longtin », Scène Musicale, CCCLI (sept.-oct. 1986).

John BECKWITH et Keith MacMILLAN dir, Contemporary Canadian Composers (Toronto 1975).

Louise LAPLANTE dir, Véronique ROBERT trad, Compositeurs canadiens contemporains (Montréal 1977).


Lecture supplémentaire

  • Laplante, Louise. 'Longtin's creativity includes orchestra, film scores,' Music Scene, 292, Nov-Dec 1976

    PRO Canada. 'Michel Longtin,' pamphlets, 1978, 1982

    Gingras, Claude. 'Gonneville et Longtin: deux créations à la SMCQ,' Montreal La Presse, 17 Feb 1979

    Petrowski, Nathalie. 'Deux jeunes compositeurs à la SMCQ,' Montreal Le Devoir, 19 Feb 1979

    Bergeron, Carol. 'Découvrir Longtin,' Montreal Le Devoir, 4 Feb 1984

    Gingras, Claude. 'Michel Longtin, compositeur: "j'ai besoin d'un scénario",' Montreal La Presse, 31 Mar 1984

    Préfontaine, Yves-G. 'Rencontre avec Michel Longtin,' Sonances, vol 4, Apr 1985

    Tannenbaum, Peter. 'Michel Longtin: the tortured path of a true romantic,' Music Scene, 351, Sep-Oct 1986

    Beckwith, John, and MacMillan, Keith, eds. Contemporary Canadian Composers (Toronto 1975)

    Laplante, Louise, ed, Robert, Véronique, transl. Compositeurs canadiens contemporains (Montreal 1977)