Desmarais, Lorraine

Lorraine Desmarais. Pianiste, compositrice, professeure (Montréal, 15 août 1956). B.Mus. (Sherbrooke) 1977, M.Mus. (ibid.) 1979.

Desmarais, Lorraine

Lorraine Desmarais. Pianiste, compositrice, professeure (Montréal, 15 août 1956). B.Mus. (Sherbrooke) 1977, M.Mus. (ibid.) 1979. Desmarais étudie avec Armas Maiste à l'Université McGill (1978-1979) et en cours particuliers avec Kenny Barron (New York, 1983-1984), à qui elle doit un peu sa facilité pour l'improvisation continue. En 1982, elle effectue sa première tournée canadienne pour les Jeunesses musicales du Canada (JMC). En 1984, ayant remporté le Concours de jazz Yamaha du Festival international de jazz de Montréal (FIJM), elle peut enregistrer Trio Lorraine Desmarais, un 33 tours qui reçoit en 1985 un trophée Félix. Elle gagne ensuite en 1986 la Great American Jazz Piano Competition, à Jacksonville (Fl.), première pour une Canadienne.

Représentations de 1985 à aujourd'hui
Desmarais effectue des tournées canadiennes en 1985, en 1988 et en 1990. En 1988, elle se produit en solo à Djakarta, à Singapour et à Manille. Durant les années 1980, elle est favorite du FIJM et participe aux festivals de jazz de Zurich (1985), de Caen, en France (1989) et d'ailleurs en Europe aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Sénégal. Au FIJM de 1991, elle fait connaître Vision, une formation de jazz fusion. Alors que sa réputation grandit rapidement, elle fait des tournées en France (1994), en Europe (1997), au Royaume-Uni (1998) et au Canada à plusieurs reprises dans les années 1990. Parmi ses concerts remarquables figurent ceux avec Les Vents de Montréal (1997), l'Orchestre symphonique de Montréal (4 juillet 2002) et l'Orquesta Sinfónica de Galicia en Espagne (2005).

La pianiste se produit au club Top o' the Senator de Toronto et dans les clubs new-yorkais Bluenote et Birdland. Elle est pianiste invitée avec Hugh Fraser et le Vancouver Ensemble of Jazz Improvisation à la conférence de l'International Association of Jazz Education à Toronto (2002). En 2004, elle participe au spectacle Elles jazzent avec Jane Bunnett et d'autres femmes du jazz canadien. Elle se produit également avec Chick Corea, Ranee Lee, Marian McPartland, Vic Vogel et les auteurs-compositeurs-interprètes Jim Corcoran et Michel Rivard. En tant qu'accompagnatrice, elle fait des tournées et enregistre dans le big band féminin new-yorkais Diva en 1998. Bien qu'elle mène le plus souvent un trio (avec le bassiste Frédéric Alarie et le batteur Camil Bélisle), elle fonde son propre big band, qui fait ses débuts à Montréal en avril 2005.

Récompenses, honneurs
Lorraine Desmarais reçoit le prix Oscar Peterson en 2002 du FIJM et le Prix à la création artistique en 2004 du Conseil des arts et des lettres du Québec. Elle place Peterson parmi ses premières influences. L'enregistrement de Guido BassoLost in the Stars (2003) auquel elle participe, remporte un prix Juno.

Le commentateur jazz Mark Miller qualifie Desmarais « de pianiste à la technique éclatante et à l'esprit vif, dotée d'une sensibilité formidable » (Globe and Mail, 17 juin 1994).

Compositions et enseignement
Desmarais enregistre des thèmes de jazz, dont certains dénotent une influence latine (Samba, Samba para la corrida), tandis que d'autres rappellent sa formation classique (Andante). Ses chansons Odalisque et Sonata for Flute and Piano sont respectivement enregistrées par Oliver Jones, et Lise Daoust et Louise Bessette. Ses propres enregistrements comprennent nombre de ses compositions. Elle compose aussi pour l'Office national du film et la radio de la SRC. Desmarais commence à enseigner le jazz (piano et ensembles) au cégep Saint-Laurent de Montréal en 1979, et à l'Université de Montréal dans les années 1980.

Écrits

« Jazz improvisation », Canadian Composer (été 1990).

Discographie

Trio Lorraine Desmarais : 1985; Donato cb, Bélisle batterie; Jazzimage JZ-100.

Andiamo : 1986; Donato cb, Bélisle batterie, Alias perc; Jazzimage JZ-106.

Pianissimo - Lorraine Desmarais Solo : 1987; Jazzimage JZ-109.

Vision : 1991; Zanella sax, Cusson guit, Donato cb, Brochu batterie; Disques Scherzo SCH-CD-1508.

Rhythm 'n' Flute : Desmarais Sonata for flute and piano : 1996; Daoust fl; Bessette p; MVCD 1101 CBC Records; Éditions Doberman-Yppan.

Lorraine Desmarais : 1995; SCH-CD-1509 Disques Scherzo.

Just in Time : Desmarais Odalisque : 1998; O. Jones p; JUST 120-2, 121-2 Justin Time.

Bleu Silence : 1999; SCH-CD-1510 Disques Scherzo.

Love : 2002; SCH-CD-1511 Disques Scherzo.

Jazz pour Noël / for Christmas : 2005; AN 2 9862 Analekta.

Bibliographie

Mark MILLER, « Montreal jazz pianist is on a roll », Globe and Mail (Toronto, 21 déc. 1984).

Paul CAUCHON, « Lorraine Desmarais  : Maintenant, je possède mon propre langage », Le Devoir (Montréal, 5 juill. 1985).

Andrée LAURIER, « Deux visages du jazz montréalais », Compositeur canadien (déc. 1985).

Paul MORISSET, « La Chatte sur un clavier brûlant », L'actualité (juill. 1986).

Isabelle PARÉ, « Lorraine Desmarais, jazzwoman », Châtelaine (juill. 1986).

Véronique ROBERT, « Le Jazz sans frontières », L'actualité (avril 1989).

Mark MILLER, The Miller Companion to Jazz in Canada (Toronto 2001).

Marc CHÉNARD, « Lorraine Desmarais : Big band, big time », La Scena Musicale (avril 2005).